Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


La Cour constitutionnelle a enfin parlé : 94% de OUI au référendum

Publié par Arsène SEVERIN sur 5 Novembre 2015, 16:53pm

Catégories : #Cour constitutionnelle, #Référendum Congo-Brazzaville, #Congo-Brazzaville, #Politique, #BrazzaPLUS

@Bureau de vote Angola Libre
@Bureau de vote Angola Libre

Le président de la Cour constitutionnelle, Auguste Iloki a publié jeudi 5 novembre à Brazzaville les résultats définitifs du référendum constitutionnel du 25 octobre 2015, annonçant dans la foulée un taux de participation de 71,29% et une large victoire de OUI, 94%. Le projet ainsi adopté devra donc être rapidement acheminé au président de la république pour sa promulgation.

Quelques gratins et corrections, et voilà enfin les résultats définitifs du référendum du 25 octobre prêts. Les résultats sortis des chambres de la Commission nationale électorale (CONEL) et publiés par le ministre Raymond Mboulou donnaient également une vraie pluie de OUI, 92%, mais la Cour constitutionnelle a rappelé que quelques votes ont été oubliés. La somme totale des OUI a donné un score de 94%, et le taux de participation, toujours plus massive, se résume désormais à 71,29%, et non plus 72%.

L'acte de la Cour constitutionnelle constitue est une étape décisive dans le processus de promulgation de la constitution du 25 octobre. La copie ainsi adoptée et validée par les membres de cette haute juridiction ne reste plus qu'à atterrir sur le bureau du chef de l'Etat qui ne tardera plus à la promulguer comme constitution de la république du Congo.

Depuis la publication de ces résultats, le président dispose de 15 jours pour promulguer la loi, selon la nouvelle constitution. Si on tient encore compte de l'ancienne république, Denis Sassou N'Guesso dispose de 20 jours pour donner aux Congolais leur nouvelle loi fondamentale.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents