Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


Voici les résultats par circonscription chez les opposants en question

Publié par Arsène SEVERIN sur 28 Octobre 2015, 12:46pm

Catégories : #Référendum Congo-Brazzaville, #Congo-Brazzaville, #opposition Brazzaville, #Elections Brazzaville, #Politique, #Elections, #BrazzaPLUS

@Une électrice à Brazzaville
@Une électrice à Brazzaville

Les résultats du dernier référendum sont connus, publié mardi très tôt à Brazzaville. Plus de 72% de taux participation, un résultat que boudent sans coup férir les opposants, parlant "d'une pure fantaisie". Mais portant, sereine, la majorité présidentielle qui se satisfait d'un large OUI à plus de 92%, salue "la victoire du peuple". Mais décortiquons un peu ce score par rapport aux leaders politiques de l'opposition.

Simon Foutou, le député de l'UPADS aurait le plus démobilisé ses électeurs avec seulement 4% de participation à Mayeye dans la Lékoumou. Dans cette circonscription, les bureaux de vote n'ont pas tous ouvert, seulement 4 sur les 24 prévus. Dans la même lignée, Pascal Tsaty Mabiala lui a vu 13% de ses parents, amis et connaissances aller voter à Loudima où il est député. Le premier secrétaire de l'UPADS est lui-même surpris de ces résultats, convaincu que "tout le monde était à la maison".

Plus sceptique que lui, c'est Mathias Dzon qui n'a plus jamais retrouvé son siège de député de l'UPRN à Gamboma depuis 2007. Chez lui, le taux de participation au référendum du 25 octobre était de 88% "N'importe quoi, c'est du bidon ça. Personne n'est allé voter là-bas", criait-il à BrazzaPLUS qui lui annonçait la nouvelle.

Chez Claudine Munari à Mouyondzi, la consigne a certainement plus ou moins été suivie. A 32% de participation, l'ancienne marraine de Femmes 2000 croit avoir fait passer le mot de boycott chez les parents, même si à côté, à Yamba, où son parti le MUST a un siège de député, le score a été de 74%. Pas loin de Mouyondzi aussi, c'est à Mabombo, chez Paul Marie M'Pouele et Christophe Moukoueke. Eux ont récolté une participation de 72%, comme à l'échelle nationale. La plupart des jeunes et des vieux sont donc allés voter dans cette partie de la sous Bouenza.

Avec 29% de participation à Nkayi 2 Jean Mouyabi pourrait-il s'en contenter? Qui sait! Mais le 0% de participation à Komono chez Jean Itadi du CAP pourrait bien donner un large sourire à cet ancien ministre. L'histoire retiendra simplement que cette circonscription, en ébullition depuis avant les votes, n'a pas connu le référendum. Les populations ont refusé le truc. Même constat chez le pasteur Ntumi, à Mayama, 0% de participation, la prière a été au rendez-vous.

Et chez Emmanuel Boungouandza, sénateur de l'UPADS? En tout cas à Mossendjo, il n'y a pas eu vote. La brève arrestation de cet ancien officier par les services de police le 21 octobre à Diata, aurait semble-t-il joué sur la mobilisation des électeurs. Même chez Patrice Kadia de la LEDIP à Moungoundou, les gens sont restés chez eux.

Guy Brice Parfait Kolelas avec le dossard 69% de participation, apprendra désormais à partager sa circonscription de Kinkala avec d'autres forces politiques et sociales, même si sa soeur Theodorine Kolelas n'a vu que du vent à Goma Tsé-Tsé avec 13% des participations, Michel Mampouya du PSVR ayant lui aussi semé la graine de boycott. Ensemble, André Okombi Salissa et Clément Mierassa n'ont pu rabâcher le score en dessous des 50% à Lekana où le taux de participation était de l'ordre de 77%.

Empêché de rentrer faire un meeting à Madingou il y a quelques mois, Paulin Makaya serait-il de beaucoup dans les 32% de participation de la capitale de la Bouenza qui a par ailleurs vu en fumée les maisons de certains leaders politiques proches de OUI? On retiendra que Joseph Kignoumbi Kia Mboungou n'a pas du tout vu arriver 80% de participation à Sibiti, le département qui répondrait le plus au mot de boycott.

Par ailleurs, il faut souligner les légendaires 100% de participation au référendum à Tchicapika chez Jean-Jacques Bouya, à Ngoko chez Jeanne Dambendzet, à Mbomo chez Léon Alfred Ompibat, à Betou chez Ferdinand Sabaye, à Bouanyela ou Epena chez Henri Djombo, et bien sûr les 99% à Mpouya chez le ministre Mboulou.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents