Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


Mameta, Manga et Mulumba se battent pour la direction de l'UDPS à Brazzaville !

Publié par Arsène SEVERIN sur 11 Février 2010, 15:42pm

Catégories : #Politique

Loin de leur pays d'origine, Jean-Pierre Tshimanga Mameta, Jean-François Manga et Hilaire Mulumba se battent à Brazzaville pour la direction de l'Union pour la démocratie sociale (UDPS), parti cher à Etienne Tshisekedi Wa Mulumba, le leader maximo, le sphinx de Limete à Kinshasa en République démocratique du Congo (RDC). Si Mulumba et Manga s'entendent plutôt bien, ils constituent un front sans pitié contre Mameta, seul dans son coin, mais qui se dit toujours président fédéral de l'UDPS à Brazzaville.

Finalement, deux franges de l'UDPS, entretiennent depuis un moment, en République sœur du Congo, une vive polémique sur la tenue ou non d'une importante réunion des fédérations de la diaspora de ce parti à Brazzaville. Pour le président fédéral de l'UDPS à Brazzaville, Jean-Pierre Tshimanga Mameta il ne s'agit "que de faux bruits", alors que Jean François Manga qui se passe pour le représentant de l'UDPS à Brazzaville, la réunion aura bel et bien en février


Il s'agit en fait d'une réunion qui pourra avoir lieu du 12 au 14 février 2010 à Brazzaville, et qui regroupera plusieurs fédérations de l'UDPAS de la diaspora. Les fédérations de la Belgique et de la Norvège  seraient en tête de cette organisation. La réunion aura lieu à l'occasion de la célébration de l'anniversaire de ce parti. Mais les responsables de l'UDPS à Kinshasa en RDC affirment ne pas être au courant de cette organisation, encore moins en contact avec les initiateurs de cette rencontre.

Dans une mise au point publiée à Brazzaville, le président fédéral de l'UDPS dément et ignore ses "projets". Selon M. Tshimanga Mameta, il ne s'agit que "d'une bande d'aventuriers et d'opportunistes", qui essaient de déstabiliser le partir de l'extérieur. "Ce Manga n'a pas qualité et ne mérite aucune confiance des responsables du parti pour organiser à Brazzaville une réunion de ce genre", a-t-il commenté.

"La Fédération de l'UDPS en République du Congo dément et ignore ces bruits. Elle met e, garde et rappelle aux autorités identifiés de ces bruits qu'elle ne servira jamais de base arrière aux aventuriers et autres opportunistes qui cherchent à déstabiliser notre parti de l'extérieur", peut-on lire dans cette mise au point.
"A Brazzaville, il n'y a pas de représentant de l'UDPS. Depuis la mort, il y a plus de cinq ans, du dernier représentant, nous n'en avons plus élu un autre. Donc on ignore bien de quoi il parle", a indiqué M. Tshimanga Mameta.

D'après lui, le parti, en veilleuse depuis des mois s'apprête à se relancer en février prochain, date de l'anniversaire de ce parti, dont les déchirements sont mis sur la place publique et dont les responsables nationaux peinent aujourd'hui à organiser le congrès dit "unitaire" à Kinshasa.

Malgré les affirmations de Tshimanga Mameta, boudant les assises de février à Brazzaville, M. Manga semble bien déterminé. "La rencontre des fédérations de la diaspora aura bel et bien lieu du 12 au 14 février prochain à Brazzaville", a-t-il insisté, ajoutant que les contacts sont "tellement très avancés que cette réunion ne puisse pas avoir lieu à Brazzaville".

M Manga a expliqué que cette réunion sera précédé de deux jours de réflexion sur la vie de l'UDPS. "Nous travaillerons essentiellement sur la restructuration des organes du parti, avant de célébrer le dernier jour l'anniversaire de l'UDPS", a-t-il affirmé très optimiste.

De son côté, M. Manga a contesté l'autorité de l'autre frange, qu'il qualifie d'inerte et d'amorphe. "L'UDPS à Brazzaville ici, c'est moi, les autres ne sont pas capables d'organiser quoi que ce soit", a-t-il poursuivi.
Informé de ce qui ce se passe à Brazzaville, le secrétaire général de l'UDPS, Alexis Mutanda a désapprouvé cette démarche, et dit ne pas reconnaître l'autorité de Jean François.

Un troisième larron, Hilaire Mulumba, se disant président fédéral de l'UPDS à Brazzaville après le départ de Dieudonné Koso, semble bien organiser. Agissant dans l'ombre, il tient tous les documents et autres instruments de souveraineté de l'UDPS à Brazzaville. Il a reconnu que cette réunion ne pourrait pas avoir lieu à Kinshasa, car plusieurs membres de la diaspora sont indésirables en RDC. "Si ce n'est pas à Brazzaville, ce serait peut-être en Afrique du sud", affirme-t-il.

"Le secrétaire général du parti a pris l'engagement de traverser le fleuve pour venir trancher le problème. on l'attend tous", a révélé M. Tshimanga Mameta.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents