Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


Partis politiques et société civile en soif de dialogue au Congo!

Publié par Arsène SEVERIN sur 25 Février 2015, 15:21pm

Catégories : #Politique

La classe politique en débat au palais des congrès
La classe politique en débat au palais des congrès

Plus de soixante partis politiques (majorité, opposition et centre) et la société civile ont procédé le 24 février 2015 à Brazzaville à la signature du manifeste de la Dynamique pour la convocation d’un dialogue politique inclusif par le chef de l’Etat Denis Sassou N’Guesso. Placée sous la présidence de Jean-Michel Bokamba Yangouma, cette Dynamique voudrait que le Congo ne replonge plus dans les guerres civiles qu’il a connues. Elle appelle ainsi tout le monde à prendre ses responsabilités devant le contexte politique actuel marqué essentiellement sur le débat autour du changement ou non de la Constitution du 20 janvier 2002.

Les signataires de ce manifeste ont d’abord rappelé qu’"il y a 56 ans, une passion, une énergie et un désir de changement animait l’ensemble de notre peuple. Ce changement s’appelait la naissance de la République du Congo, deux ans avant l’indépendance qui brisa nos chaînes".

Face à la gravité de la situation et du danger qui guette le Congo Brazzaville, ils pensent que "la République est le socle que même nos querelles internes ou désirs inavoués ne sauraient déchirer ou diviser". Et de poursuivre «parce que la République est la clef de voûte de nos institutions et qu’elle traverse une zone de turbulence au regard de la double problématique qui est celle de l’alternance politique et de la gouvernance électorale".

A travers ce document, les signataires ont relevé le rôle important que les grands «Mbongui» ont joué pour l’avancement du processus démocratique au Congo à commencer par la Conférence nationale souveraine jusqu’aux récents dialogues dont le tout le dernier est celui de Dolisie dans le Niari en 2013.

"Les conclusions de ces grandes messes, consacraient l’expression du pluralisme politique, le suffrage universel égal et direct, les libertés fondamentales", pouvait-on lire en substance sur le document.

Les signataires manifestent ainsi leur volonté de bâtir une République basée sur le compromis social, le consensus national autour du «Mbongui». Ils ont rappelé que la Constitution du 20 janvier 2002, condamne le coup d’état et oblige, à son article 45, tout citoyen à préserver la paix. Après cet argumentaire, ils ont décidé de lancer cette Dynamique républicaine et patriotique pour conduire le Congo au-devant de ses espoirs.

"Fort de ces orientations, l’histoire tragique de notre pays ainsi que les aspirations profondes de notre peuple, nous obligent à prendre nos responsabilités", lit-on sur le manifeste qui, en principe, appelle à la mobilisation de tous, de celles et ceux qui sont à porter haut cette dynamique.

Les signataires, à travers la dite dynamique, demandent au président de la République, la convocation d’un dialogue politique inclusif pour l’intérêt supérieur de la Nation. Ce dialogue, concluent-ils, aura pour missions "d’ouvrir une réflexion et de clarifier nos divergences politiques, de renforcer l’entente cordiale et de consolider le processus démocratique et, enfin, de cimenter la cohésion et l’unité nationale".

Ce dialogue devra donc, à en croire les organisateurs, s’atteler à mettre en œuvre, dans l’apaisement, les réformes politique devant conduire à la tenue de future élection présidentielle

Avec Maxime Lépervier

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents