Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


MTN Congo pour une jeunesse en Startup innovante à travers son programme Y’ello Startup

Publié par Arsène SEVERIN sur 28 Août 2017, 19:00pm

Catégories : #Economie, #MTN Congo, #Congo-Brazzaville, #BrazzaPLUS

Dans la dernière analyse portant sur les Perspectives économiques en Afrique publiée par la BAFD, OCDE, PNUD 2017, il est stipulé que l’entrepreneuriat et l’industrialisation au Congo sont pratiquement inexistants, cela en dépit des efforts réalisés au cours de la dernière décennie, par le gouvernement de la république. La question est assurément celle de savoir quel est le rôle et l’enjeu de certaines entreprises majores en république du Congo ?

Il est de la responsabilité sociétale de celles-ci de contribuer à la naissance d’un modèle permettant de développer des compétences, la connexion des personnes entre elles et d’améliorer les conditions de vie des populations et communautés du pays, à travers des politiques à fort impact comme l’externalisation socialement responsable « pratique d’inclusion sociale par l’emploi, par laquelle les sociétés donnent du travail à des populations jeunes issues de tous les milieux ».   

Telle est la vision déclinée par MTN Congo, via sa Fondation, au travers de la 1ère édition du programme Y’ello StartUp, avec la ferme conviction que l’industrialisation et l’entrepreneuriat sont des préalables à la construction d’une économie diversifiée et cela, grâce à l’opportunité qu’offre le numérique et le digital.

Certes, l’entrepreneuriat attire incontestablement un nombre croissant de jeunes congolais. Selon une étude du Global Entrepreneurship Monitor (GEM) publiée en 2015, 60% des jeunes africains (âgés de 18 ans à 34 ans) interrogés « sont optimistes quant au potentiel économique de l’entrepreneuriat et croient avoir les compétences et le savoir requis pour créer une entreprise ». Mais force est de constater que le métier d’entrepreneur est avant tout une culture, une vision de la richesse et surtout un ensemble d’aptitudes et attitudes à développer.

A-          Y’ello Startup une passerelle de développement 

Le chômage et la recherche de l’emploi, en particulier pour les jeunes, sont aujourd’hui des difficultés cruciales auxquelles font face nos communautés. Faute d’emploi, des milliers de jeunes congolais, diplômés ou pas, qualifiés ou sans qualification, restent à la charge de leurs parents jusqu’à un âge parfois très avancé. A en croire les Institutions de Bretton Woods, au Congo, ce phénomène social du chômage touche près de 32 % de la jeunesse.

La résolution de cet épineux problème ne peut revenir aux seuls pouvoirs publics.

C’est le sens du programme Y’ello Startup qui permettra aux jeunes congolais de comprendre ce qu’est entreprendre, monter un projet, réaliser un rêve ou la notion de l’effort et de l’échec. Entreprendre reste un métier difficile et exigeant, d’une part, mais il se veut aussi être un révélateur de qualités essentielles sensées développer les bonnes attitudes.

B-          Y’ello Startup, une vision pour MTN Congo

M. Ouattara, Directeur Général de MTN Congo, a fourni des détails sur ce concours et sur la vision de MTN Congo. D’emblée, il s’est réjoui du fait qu’à la suite du dernier réajustement gouvernemental, on ait mis ensemble les Postes & Télécommunications avec le Numérique, parce que les acteurs des télécommunications vont être probablement les leviers du développement de l’économie numérique dans pays d’Afrique noire. Et MTN s’inscrit dans cette logique. 

« Notre profession, c’est de penser que tout le monde mérite de vivre dans un environnement connecté, au travers de l’Internet. Et la vision que nous avons de l’avenir de notre entreprise, c’est de ne plus être simplement que des simples acteurs des télécommunications, mais des acteurs audacieux dans ce monde digital, par voie de conséquence, de l’économie numérique », a-t-il déclaré.

Dans ce sens, MTN Congo a, depuis, déployé successivement des réseaux 2G, 3G et 4G. En termes de large bande, MTN Congo couvre déjà plus de 65 % de la population congolaise en ce qui concerne la 4G, et fournit des débits de traitement au-dessus de 20 Mo. Quant au réseau 3G, il est déployé dans plus de 45 localités à l’intérieur du pays, soit une couverture de plus de 75 % de la population. Cette année, MTN a encouragé l’utilisation du smartphone qui est passée de 18 % à 36 % en deux ans sur le réseau. Ce sont des dizaines de milliers de téléphones qui ont été fournis aux populations à des coûts intéressants pour qu’elles utilisent comme il se doit l’Internet.

Tout logiquement, après avoir travaillé sur l’aspect infrastructurel, a fait remarquer le DG Ouattara, « nous pensons que nous pouvons aujourd’hui montrer le chemin sur l’utilisation optimum de ces infrastructures pour créer une vraie économie numérique (…) Dans toute démarche, il faut des précurseurs et en tant que leader dans ce domaine, nous devons montrer la voie, le chemin,… pour aller vers cette économie numérique ».

« Nous en sommes d’autant plus convaincus que depuis plusieurs années, nous avons lancé une plateforme qui permet à tous fournisseurs de service de pouvoir l’utiliser et avoir accès à l’ensemble de la base des abonnés de MTN Congo. Et depuis quelque temps, il a été lancé le service Mobile Money pour des achats en ligne,... L’économie est passée de ce qui était physique ou matériel au digital. Il y a une transformation de l’économie. Et l’Afrique ne doit pas restée en marge », a-t-il poursuivi.

C-          Y’ello Startup, un développeur de valeurs

1.    Il faut avoir des rêves pour réussir. Car reconnaître l'impossible est un excellent moyen de ne pas arriver à ses fins. « La principale différence entre un chef d'entreprise et un autre qui a réussi est la taille de leurs rêves » selon l'entrepreneur américain Bill Gates. Oscar Wilde disait : « Il faut toujours viser la lune, car même en cas d'échec, on atterrit dans les étoiles». Attention ! Ici on ne parle pas de situations folles, comme la revente de son entreprise et autre;

 

2.    La passion permet d'ouvrir la voie. Créer son entreprise est une tâche complexe à effectuer et fait de la personne son propre patron. Donc aucun supérieur, aucune exigence venant d’en haut. Quelle est la meilleure motivation pour réussir ? Etre passionné par ce que l’on fait, le faire bien et, cela, en s’amusant.

 

3.    La créativité est une qualité requise pour un entrepreneur. Elle est ce qui fera prospérer l’entreprise. En effet, il faudra que le potentiel entrepreneur donne aux clients le courage d’avoir recours à un nouveau service quelconque. Hormis une grande innovation, il faudra savoir trouver son avantage concurrentiel afin d’attirer l’attention.

 

4.    Être organisé et savoir tout planifier pour avancer. Un bon entrepreneur est censé être organisé. Ce professionnel se doit de tout planifier (les mois à venir) et sait pertinemment à quoi s’en tenir. Son credo ? On fait un plan et on le suit.

 

5.    L'intégrité est un plus. Un entrepreneur doit travailler pour gagner sa vie, mais doit surtout travailler pour satisfaire ses clients afin de les fidéliser. Aucune erreur ne doit être permise de sa part!

 

6.    La détermination est la clé de la réussite. Les entrepreneurs qui réussissent sont ceux qui n'ont pas peur d’agir et ceux qui sont déterminés dans leurs projets. Rien ni personne ne peut arrêter un entrepreneur déterminé, il sait ce qu’il doit effectuer pour avancer et ne se trouve aucune excuse pour ne pas progresser. Il ne confond pas détermination et obstination.

 

7.    La persévérance est un atout. La détermination est le commencement, mais pour réussir, il faut aussi de la persévérance. Aucun succès n'a jamais été accompli sans échec. Ainsi, il ne faut pas se démoraliser au moindre incident (perte d'un client, démission d'un salarié, etc.)

 

8.    La générosité n'est pas un défaut. Faut-il parler de ses idées ou les cacher ? Il y a un temps pour tout et si vous jugez que le temps des cachotteries est loin derrière vous, comprenez une chose: «il n’y a pas de concurrents, mais des partenaires ». Certains d'entre eux peuvent vous aider, en particulier par des compétences ou des connaissances que vous n’avez pas.

 

9.    La discipline avant tout. Les entreprises les plus rigoureuses ressortent toujours victorieuses. Ainsi, on se rend compte de l’importance de la discipline. Pour réussir, l'entrepreneur se doit alors d'être discipliné, il devra se tenir au plan et ne doit pas se laisser aller.

 

10. Pour avoir du succès, il faut être sociable. Avoir le sens du contact et être particulièrement sociable est un atout majeur dans la création d’une entreprise. Qui sait, peut-être qu'un jour ses contacts pourront l’aider, voire créer un partenariat ! Le réseau est primordial pour développer un business.

D-         Y’ello Startup, un outil d’intégration

Que dire de la jeunesse congolaise professionnelle disponible en compétences, en culture d’entreprise, fortement qualifiée, mais indécise à revenir contribuer à l’essor national bien que souvent déjà rompue à la culture managériale et l’entreprenariat ? Oui, la diaspora congolaise à travers le monde a également un devoir, une responsabilité à l’endroit de sa mère patrie et ses filles et fils, gardiens du temple Congo. A elle aussi le programme Y’ello Startup se veut être cette passerelle de réinvention économique locale avec des idées innovantes à valeurs ajoutées.

 

Pour la diaspora , cela peut être un tremplin accélérateur d’un plan d’action déjà conçu.

E-          Y’ello Startup, véritable transformateur d’écosystème 

La première édition 2017 du Y’ello startup a été lancée le vendredi 25 août dernier au Gymnase Henri Elendé de Diata à Brazzaville, au cours d’une conférence de presse animée conjointement par le directeur général de MTN Congo, Djibril Ouattara, le directeur du marketing, Cheikh Tidiane Thiandoume, la directrice commerciale, Prisca Lomouel, et le directeur de la Fondation MTN Congo, Cyriaque Okoumou Ombolla. Une heureuse surprise : on a noté la présence dans la salle de l’ancien DG de MTN Congo, Freddy TCHALA, actuellement aux commandes de MTN Côte d’Ivoire.

Les  journalistes ont suivi une courte projection sur le Y’ello startup qui invite les jeunes à entreprendre pour faire de leurs rêves, des projets, des réalités, avec l’appui de MTN Congo. Après quoi, dans un langage très pédagogique, M. Okoumou a présenté sommairement le programme Y’ello Startup, en mettant l’accent sur les motivations de MTN Congo. Selon lui, MTN Congo voudrait aider les congolais a tiré le maximum de profit des infrastructures nouvellement construites dans le pays, notamment dans le secteur de l’économie numérique, avec la fibre optique, l’installation des sociétés de téléphonie mobile et tout ce qui fait désormais notre quotidien, les smartphones et autres tablettes ...

Faire éclore une nouvelle génération d’entrepreneurs

«On s’est posé des questions. MTN Congo est un opérateur, mais lesquels sont plus intelligents, plus forts, plus doués que nous ? Si nous vivons, si nous existons, c’est grâce à la communauté, seule la communauté, seuls les abonnés, seuls les clients savent exactement ce qu’ils attendent de nous. A partir donc de ces interrogations, nous avons pensé mettre en place le programme, Y’ello Startup qui donne la possibilité aux jeunes de proposer et créer », a-t-il expliqué.

Il a encouragé les médias à être des relais de cette vision de MTN Congo, concernant  le développement et l’entreprenariat. « Pendant une période d’environ trois mois, nous allons donner au Congo la possibilité de voir éclore une nouvelle génération d’entrepreneurs… », a -t -il souligné. « Nous donnons des axes d’opportunités de développement de contenus locaux. Nous ne voulons pas qu’il  s soient des informaticiens, développeurs… Mais des entrepreneurs ». « Une dame qui, par exemple, fait des tresses, est ce qu’il lui est possible de se servir du digital pour promouvoir sa meilleure manière de tresser ? Comment cette dame peut-elle profiter des nouvelles technologies ? Autre exemple, est-ce qu’un bon jeune coiffeur peut se faire connaître à travers le digital ? Le jeune porteur de ce projet peut aller s’inscrire au niveau du Y’ello Startup, définir son projet, lui donner un but (objectif), la mission de son projet, l’évaluer financièrement, et l’envoyer à MTN Congo qui souhaite recevoir de tous les départements du Congo un ensemble de projets innovants dont 20 à 30 seront sélectionnés, ensuite « coachés » (accompagnés) pendant tout le mois d’octobre 2017 par des experts en management de projets. Après cette période d’immersion, cinq projets sélectionnés du lot passeront devant un jury le 24 novembre 2017 pour déterminer le premier, le deuxième, le troisième, le quatrième et le cinquième. Il s’agit de projets innovants qui peuvent être mis sur le marché tout de suite et rapporter de l’argent à son concepteur », a-t-il insisté.

Pour boucler cet écosystème, MTN Congo a pensé lancer  le Y’ello startup, avec des partenaires locaux (UBA, GX International, RAGEC, Océan du Nord, Maître GALIBA (Notaire), Burotop Iris, Oukaley, Air France, Unicongo, Banque Mondiale, Sincar Finance, ARIES Investissements, AMID M120, Super Agent Money Gram, Les Jeunes Cardres, CAC International, …) qui apporteront leurs expertises aux différents startuppers, allant de la création juridique à la constitution d’un dossier de levée de fonds, en passant par la gestion bancaire, comptable et judicaire, les techniques marketing et de distributions, … afin d’aller au-delà du package offert par la Fondation MTN Congo sous forme de premier financement …

F-          Y’ello Startup, une initiative nationale

Pourquoi ne pas faire de cette initiative un business model, source d’un partenariat Public – Privé, entre le secteur privé et les pouvoirs publics ? Car il impératif de bâtir un nouveau paradigme au regard des priorités. Il est clair que le concept de SMART trouve ici tout son sens au côté des exigences de management des besoins ci-après : Mobile banking- Sécurité alimentaire - Transport publics -Services administratifs de l’Etat – Sécurité physique des personnes et des biens – Services de santé publique- Système éducatif et Universitaire… autant de besoins qui sont des priorités de bases pour les congolais. Etre une initiative nationale c’est faire de l’entreprenariat, via le digital, une cause nationale. Ce qui aura pour mérite de favoriser l’inclusion rapide des nouvelles technologies dans tous les secteurs de notre économie et des politiques publiques.  Faudra-t-il encore voir fleurir les mêmes initiatives (Forums – Reflxions – Séminaires – Ateliers …) sur le concept de Startup en république du Congo ?

Le Congo est un pays riche, doté de potentiel humain dynamique et capable de grande chose. La question est celle de savoir peut être si le dicton selon lequel il est dit que la nécessité est la mère de toute innovation, peut-être considéré comme actualité de nos jours » si oui alors il est certain que l’entreprenariat, couplé aux technologies du numérique et du digital peut être un véritable levier pour la jeunesse congolaise. Par conséquent, le programme Y’ello Startup est une initiative nationale. Pour l’instant MTN Congo n’a pas de partenariat avec des entités publiques pour le booster. « Si demain il y a d’autres initiatives qui peuvent booster l’émergence d’une vraie industrie, d’une vraie économie numérique aujourd’hui, nous pourrions analyser pour voir en quoi nous associer ; si demain la démarche que nous entreprenons aujourd’hui, pour montrer le chemin en tant que leader de ce secteur est  appréciée et  qu’il  y a d’autres personnes, les pouvoirs publics, nous serions heureux de le faire et donner une dimension supplémentaire à ce que nous organisons aujourd’hui », a rassuré le DG Ouattara, puisant dans la sagesse africaine le proverbe selon lequel « beaucoup de morceaux de viande dans une sauce, n’atténue pas la qualité de la sauce ».

Le concours Y’ello Startup : Pour mieux fixer les esprits des uns et des autres, il est à retenir que le « Y’ello Startup » est une initiative de la Fondation MTN Congo, bras social de cet opérateur de téléphonie mobile. C’est un concours lancé le 25 août 2017 et ouvert aux entrepreneurs innovants de tous secteurs d’activités âgés de 18 à 35 ans, qui souhaitent trouver une solution pour lancer leurs projets, qui pourront être arrimés au digital. Le dossier de candidature et le règlement  du concours  sont  téléchargeables sur le site WWW.startup-congo.com

La clôture du dépôt des dossiers est fixée au 30 septembre 2017. La publication des résultats aura lieu le 16 octobre. La période d’immersion des sélectionnés se fera du 22 octobre au 18 novembre. La grande soirée de finale d’élection du lauréat au concours est fixée au 24 novembre 2017.

Le meilleur gagnera une aide à la création d’une entreprise, composée d’un capital d’amorçage en financement participatif, d’un package équipement/services pour la création de l’entreprise (comptabilité, juridique, communication, formation/coaching, assurances, équipement matériel,…), d’une aide financière, d’un prêt d’honneur auprès des partenaires bancaires et institutionnels, d’une aide au pilotage et à la commercialisation, des conseils et accompagnement d’experts issus d’un réseau de professionnels sous l’égide de la Fondation MTN Congo.  

Voici donc une opportunité à saisir des deux mains par les jeunes congolais. 

Bonne chance ! 

MTN, Everywhere you go 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Aboubaka 08/09/2017 15:11

Grand voyant médium 32 ans d’expérience
Résultat en 3 jours garantis sans fin. Spécialiste du retour rapide de l’être aimé. Si vous, voulez vous faites aimer ou si votre ami vous a quitté je peux le ou la faire revenir dans 3 jours. Il , elle va courir derrière vous comme un chien derrière son maître. Amour durable. Chance aux jeux, dés envoûtement, fidélité, impuissance sexuelle, maladie inconnue, même cas désespérés. Pas de fausses promesses, travail efficace et rapide. 100% de réussite garanti...
-Rituel pour devenir attirant(e)
-Rituel pour reprendre avec son ex
-Rituel pour en finir avec l'infidélité
-Rituel pour stopper la jalousie
-Rituel pour éloigner les rivales (ou rivaux)
-Rituel contre la jalousie matérielle
-Rituel pour stopper la malchance
-Rituel pour devenir riche
-Rituel pour réussir son avenir amoureux
-Porte-feuille magique pour éviter d'être poissard
e-mail: maraboursaboubaka@gmail.com
Mon numéro de téléphone : +22994413166
Mon numéro de téléphone : +22966563237

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents