Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


Loamba Moke appelle la communauté internationale à aider à la libération des prisonniers politiques à Brazzaville

Publié par Arsène SEVERIN sur 15 Septembre 2016, 18:46pm

Catégories : #Loamba Moke, #ADHUC, #Congo prisonniers politiques, #Congo-Brazzaville, #BrazzaPLUS, #Droits Humains

@Le président Loamba Moke
@Le président Loamba Moke

Loamba Moke, le président de l’Association pour les droits de l’Homme et l’univers carcéral (ADHUC) a pondu un communiqué le 14 septembre avant de se rendre à Bruxelles en Belgique, dénonçant la détention des hommes politiques dans les prisons à Brazzaville. L’ADHUC implore l’intervention de la communauté internationale pour que ces acteurs politiques recouvrent enfin la liberté et continuent à faire vivre la démocratie au Congo.

Voici son cri de cœur :

« La République du Congo est Etat partie du Pacte International relatif aux droits civils et politiques, mais L'ADHUC est très préoccupée de la situation des droits humains au Congo, où le Congo ne respecte pas ses engagements et obligations dans l'application du Pacte international relatif aux droits civils et politiques.

La situation des droits humains au Congo s'est dégradée depuis le 25/10/2015 lors du referendum, des élections présidentielles du 20mars 2016 et des événements du 4 Avril 2016 au sud des quartiers de Bacongo et du département du Pool où les pourparlers Gouvernement et le pasteur Ntumi n'avancent pas et les déplacés des villages Soumouna , Ntaba et les districts touchés ne sont pas encore de retour dans leurs villages détruits, la présence des forces publiques dans ces lieux ne rassurent pas la population du Pool. Les promesses du Gouvernement ne sont pas encore opérationnelles où un budget a été évoqué pour le soutien des déplacés.

Nous mettons à votre disposition les listes des prisonniers d'opinion , c'est-à-dire politiques qui sont détenus à la maison d'arrêt centrale de Brazzaville depuis 2015, certaines victimes sont des gardes corps des anciens ministres qui sont passés à l'opposition comme le Ministre André Okombi Salissa , ces gardes de corps sont arrêtés, détenus, torturés, d'autres vivent dans la clandestinité, ne vont plus au travail , des salaires suspendus, par exemple le sergent Rodrigue Bazembe garde de corps du Ministre Okombi est porté disparu et les parents sont informés qu'il est détenu à la Direction générale de la surveillance du territoire, mais n'a pas droit à la visite de tous voir même les parents, cela nous paraît suspect, aucune loi nationale n'empêche la visite d'un parent détenu, or le pacte international des droits civils et politiques est violé copieusement par les autorités politiques et judiciaires du Congo.

Ces gardes de corps ont été détachés par des notes officielles et aujourd’hui ils paient un prix d'injustice et d'impunité.

L'ADHUC demande l'intervention de la communauté internationale à demander aux acteurs politiques du Congo sans oublier l'implication de la société civile dans l'organisation d'un dialogue inclusif où les droits de l'homme seront pris en compte, parce que les concertations et les dialogues organisés au Congo n'ont jamais pris en considération l'aspect des droits humains et où les victimes sont oubliés lors des recommandations, cette façon de faire c'est l’exclusion de la justice transitionnelle au Congo ».

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents