Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


"Moubarak, dégage"!

Publié par Arsène SEVERIN sur 26 Janvier 2011, 15:10pm

Catégories : #International

EgyptePlus de 15.000 gars ont manifesté dans les rues d'Egypte, le pays du pharaon qui avait laissé partir les enfants d'Israël, pour dénoncer la politique dictatoriale du président Hosni Moubarak, 82 ans, paisiblement accroché au pouvoir depuis 1981, à la suite de la mort du héros des accords de paix entre Israéliens et Palestiniens, le président Saddat. Aux slogans "Moubarak, dégage", les Egyptiens ont crié sur leur raïs, dont la santé est très incertaine. A la clé de ces manifestations, trois personnes déterminées ont été tuées par la violence de la police anti-émeutes, comme on peut le voir sur ces photos réalisées par notre consœur, l'Agence France presse.

Et pourtant récemment vachement réélu, tel qu'on le publiait dans SEVERIN NEWS sur ce lien http://severinnews.over-blog.org/article-voici-les-dix-gros-dictateurs-du-monde-mais-pourtant-vachement-bien-elus-65383833.html, Hosni Moubarak s'est bien vite fait rattraper par une fraude électorale systématique. Quel est alors le peuple qui l'avait voté ? Ho, l'Afrique! Des dirigeants non élus chient sur une jeunesse affamée et rendue mendiante. Maintenant que ces manifestations ont commencé, on ne sait pas qui sera balayé par ces tsunami lancés un peu partout dans le monde pauvre.

Des milliers de policiers en tenue anti-émeute et appuyés par des véhicules blindés ont pris position mercredi aux principaux endroits et places du Caire, dont la place Tahrir dans le centre de la capitale. Les forces de l'ordre étaient également déployées devant le bâtiment de la télévision d'Etat et le siège du Parti démocratique national du président Moubarak.

Les manifestations de mardi, les plus importantes depuis des années en Egypte, se sont déroulées dans le cadre d'une "journée de la révolution contre la torture, la pauvreté, la corruption et le chômage".

"Moubarak dégage", pouvait-on notamment lire -en français, comme en hommage à la Tunisie- sur des pancartes, tandis que les manifestants scandaient des slogans hostiles au président égyptien. "Dehors!", hurlaient-ils notamment, en référence à la révolte qui a provoqué le départ le 14 janvier du président tunisien Zine El Abidine Ben Ali.

Selon des responsables des services de sécurité, deux manifestants Combat Egypteet un policier ont été tués, tandis que 250 autres personnes ont été blessées, dont 85 policiers. Un troisième manifestant est décédé mercredi des suites de ses blessures, selon des médecins.

La manifestation au Caire avait débuté dans le calme, les forces de l'ordre faisant preuve dans un premier temps d'une réserve inhabituelle. Mais la situation s'est tendue au fur et à mesure que la foule affluait sur la place Tahrir, dans le centre de la capitale, agitant des drapeaux égyptiens et tunisiens. Des manifestants ont lancé des pierres sur les policiers, qui ont répliqué par des jets de grenades lacrymogènes, au canon à eau et en chargeant à coups de bâtons pour tenter de disperser la foule.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents