Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


Un nouveau Directeur des informations à télé Congo!

Publié par Arsène SEVERIN sur 11 Septembre 2015, 18:14pm

Catégories : #Christian Martial Poos, #CNRTV, #Télé Congo, #Congo-Brazzaville, #Thierry Moungalla

@Christian Martial Poos
@Christian Martial Poos

Christian Martial Poos, ancien rédacteur en chef et présentateur des journaux à Télé Congo, vient d'être nommé par le ministre de la Communication et des Médias, Directeur des Informations à la télévision nationale. Christian Martial Poos remplace ainsi Boris Iloyi Ibara.

Cet ancien "correspondant" de Télé Congo en France a fait ses études de Journalisme à Brazzaville, à l'université Marien Ngouabi. STC promotion Adolphe Massounda, Loïcia Martial, Ghislain Giscard Ondzongo, Cochet Ngoulou, Arsène Séverin, Christian Brice Elion, Jean Chrysostome Nziona, Euloge Mouamba, Franck Euloge Mpassi, Raïssa Damba Kiesse, Péguy Hossié,... Le monsieur ne sort donc pas du néant!

Après avoir signé quelques reportages dans les journaux de la place dont la plupart n'existent plus, Poos est arrivé à Télé Congo en début des années 2000. Le départ de Ex-Voix de Bacongo pour le Centre national de radio et de télévision (CNRTV) de Kombo va coïncider avec sa nomination au poste de rédacteur en chef. Mais, il démissionne quelque temps après, acculé par sa hiérarchie. Pour bien faire les choses, sa photo et son nom seront même affichés à la guérite du CNRTV pour qu'il n'y mette même pas les orteils de son pied.

Le 11 septembre 2015, alors que les Etats-Unis se souviennent des attentats terroristes, le ministre Thierry Moungalla vient, non seulement de le réhabiliter, mais de le hisser à un poste de responsabilité très stratégique, car sous sa main passeront toutes les informations à diffuser sur la chaîne nationale de télévision, considérée souvent comme la télé du gouvernement et de la majorité au pouvoir.

Et le contexte fait d'une activité politique dynamique et polémique, annonce que la tâche ne lui sera pas facile s'il ne reste pas professionnel. Depuis un moment, le Conseil supérieur de la liberté de communication de Philippe Mvouo appelle la télévision nationale à s'ouvrir davantage à toutes les sensibilités politiques du pays.

Bon vent cher confrère!

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents