Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


Qui a dit que Compaoré est à Brazza?

Publié par Arsène SEVERIN sur 17 Septembre 2015, 12:26pm

Catégories : #Compaoré à Brazzaville, #Congo-Brazzaville, #Burkina Faso

@Blaise Compaoré
@Blaise Compaoré

C'est une radio de Ouagadougou au Burkina Faso qui ne cesse de le claironner depuis hier soir. Il s'agit de la radio Omega dont le directeur est notre confrère Alpha Bari, ancien correspondant de RFI à Ouagadougou, lui même un chevronné de la presse. Donc ce n'est pas un rien une telle information.

L'ancien président du Burkina Faso (1985-2014) serait parti de Maroc pour atterrir mercredi soir à Brazzaville, selon les sources concordantes, citées par cette radio. Malade depuis un moment, Blaise Compaoré s'était rendu au Maroc pour des soins médicaux. Nombreux le croient encore au royaume shérifin, tandis que d'autres estiment qu'il avait retrouvé sa maison en Côte d'Ivoire. Mais bien d'autres pensent qu'il est désormais à Brazzaville.

Les putschistes qui ont pris le pouvoir au Burkina Faso l'ont d'ailleurs élevé il y a seulement quelques heures au rang du président du Conseil national pour la démocratie, l'instance qui a remplacé les institutions de transition. D'après les observateurs, il y a eu ces derniers temps beaucoup trop de mouvements des anciens barrons de Compaoré entre Ouagadougou et Abidjan, le lieu officiel de résidence ou d'exil de l'ancien chef de l'Etat. Ses partisans ont donc décidé de le voir rentrer librement au pays, sans être inquiété par la justice tel que nombreux le préconisaient dans le cadre de nouvelles institutions.

Certains médias comme la lettre du continent sont formels, l'ancien dictateur burkinabé est bel et bien à Brazzaville, tandis que certaines agences de presse, plus réservées, cherchent confirmation de l'information auprès des autorités gouvernementales.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents