Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


Voici la lettre ouverte des ONG de Brazzaville à Joseph Kabila

Publié par Arsène SEVERIN sur 7 Juin 2010, 15:13pm

Catégories : #Droits Humains

 

FloribertDébout comme un seul homme, les responsables d'une vingtaine d'ONG de Brazzaville et de Pointe-Noire ont écrit une lettre ouverte au président Joseph Kabila de la République démocratique du Congo (RDC) suite à l'assassinat de Floribert Chebeya, Grand Monsieur des droits de l'Homme dans ce pays vaste comme un continent. Voici in extinso les termes de cette lettre, dont une copie est parvenue ce lundi à SEVERIN NEWS :

 

 

"LE COLLECTIF DES ORGANISATIONS NON GOUVERNEMENTALES DE DEFENSE
ET DE PROMOTION DES DROITS DE L’HOMME
EN REPUBLIQUE DU CONGO
==============================================================================
A LA TRES HAUTE ATTENTION
DE SON EXCELLENCE
MONSIEUR LE PRESIDENT
DE LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO
A KINSHASA

Aux bons soins de son Excellence,

Madame l’Ambassadeur
de la république démocratique du Congo
en république du Congo
à Brazzaville

Objet : Lettre ouverte à la suite de l’assassinat de monsieur Floribert CHEBEYA BAHIZIRE


Excellence Monsieur le Président de la République,

Nous, organisations non gouvernementales (ONG) de promotion et de protection des droits de l’Homme de la république du Congo, parmi lesquelles les membres du Réseau Bassin Congo Océan, venons par la présente exprimer auprès de votre très haute
autorité notre vive indignation suite au lâche et ignoble assassinat ce 2 juin 2010 de monsieur Floribert CHEBEYA BAHIZIRE, Vice – président de l’Union interafricaine des droits de l’Homme (UIDH), Secrétaire exécutif national du Réseau national des ONG
des droits de l’Homme de la république démocratique du Congo (RENADHOC) et Directeur exécutif de la Voix des sans voix pour les droits de l’Homme (VSV). Monsieur Floribert CHEBEYA BAHIZIRE, défenseur de droits de l’Homme dévoué à sa cause et engagé pour l’instauration d’un Etat de droit en république démocratique du Congo, a toujours exercé son militantisme dans le respect de la loi et
conformément aux exigences des principes démocratiques.
En effet, dans toute société démocratique, à côté des pouvoirs publics, il est indispensable que la société civile puisse exercer son rôle de surveillance et de conseil pour la gestion de la cité. C’est de ce principe que l’action des défenseurs des droits de
l’Homme tire sa légitimité.
Malheureusement, les pouvoirs publics assimilent les défenseurs des droits de l’homme aux traîtres. Cette considération des pouvoirs publics a coûté par le passé, depuis le régime du Maréchal MOBUTU, à monsieur Floribert CHEBEYA BAHIZIRE, plusieurs arrestations, intimidations, tortures et autres traitements cruels, inhumains et dégradants dans son propre pays. Et aujourd’hui, son engagement pour cette cause noble et louable a débouché sur son assassinat à la suite d’un rendez-vous avec les hautes autorités de la Police nationale de la république démocratique du Congo. En effet, selon les informations en notre possession, le mardi 1er juin 2010 M. CHEBEYA BAHIZIRE avait répondu à une invitation de l’Inspecteur général de la Police nationale congolaise, le général John NUMBI BANYA TAMBO, suite à laquelle M. CHEBEYA BAHIZIRE et son chauffeur Fidèle BAZANA EDADI n’ont plus donné signe de vie. Par la suite, monsieur Floribert CHEBEYA BAHIZIRE a été retrouvé mort le lendemain matin sur la banquette arrière de son véhicule, les mains menottées derrière le dos, le pantalon et le sous-vêtement rabaissés sur les genoux. Son chauffeur, Fidèle BAZANA EDADI a également été retrouvé mort deux jours plus tard, toujours à Kinshasa.

Excellence Monsieur le Président de la République,

Nous voudrions, très respectueusement, vous rappeler que la république démocratique du Congo est un Etat partie à plusieurs instruments régionaux et internationaux relatifs aux droits de l’Homme, lesquels garantissent le respect du droit à la vie. En votre qualité de chef de l’Etat, vous avez la mission de garantir et de faire respecter les droits et libertés fondamentaux de tous les citoyens sans distinction, notamment ceux des défenseurs des droits de l’Homme. Par ailleurs, les principes fondamentaux énoncés par la Constitution de la république démocratique du Congo, se fondant sur la Déclaration universelle des droits de l’Homme et la Charte africaine des droits de l’Homme et des peuples prescrivent la protection des défenseurs des droits de l’Homme dans le cadre de l’exercice de leur mission.
Ainsi, nous, ONG de défense des droits de l’Homme de la république du Congo, parmi lesquelles les membres du Réseau bassin Congo Océan (Angola, RDC, Congo),  interpellons votre très haute attention en tant que Magistrat suprême, garant de la sécurité des personnes et des biens de la république démocratique du Congo afin que la dignité humaine des défenseurs des droits de l’Homme soit garantie en toute circonstance conformément à la loi en vigueur.

Au regard de ce qui précède, nous avons l’honneur de vous recommander :

d’ouvrir une enquête indépendante et impartiale sous la houlette des
Nations unies afin que les auteurs de ce lâche et ignoble assassinat soient
identifiés et jugés ;
de prendre des mesures immédiates pour assurer particulièrement
l’intégrité physique et morale des membres de l’ONG de défense des
droits de l’Homme, la Voix des sans Voix; et en général celle de tous les
défenseurs des droits de l’homme de la république démocratique du
Congo ;
de se prononcer de manière claire et en public sur la campagne
d’assassinat des défenseurs des droits des l’Homme, des journalistes et
des syndicalistes qui sévit en RDC ;
de prendre des mesures législatives et règlementaires garantissant la
protection des défenseurs des droits de l’Homme conformément aux
dispositions de la Déclaration des Nations unies sur les défenseurs des
droits de l’Homme ;
de prendre des mesures efficaces pour garantir en tout temps et en
tous lieux la protection des droits de l’homme conformément aux
engagements internationaux volontairement souscrits par la république
démocratique du Congo.

Fait à Brazzaville le 04 juin 2010

Pour le collectif

Roger BOUKA OWOKO

Directeur exécutif de l’OCDH
Porte parole du Collectif
Contacts : (+242) 551 34 50//595 52 46 // 618 51 38 // 551 20 94"



Liste des organisations signataires :

Les organisations de Pointe-Noire
Commission diocésaine Justice et Paix - CJP;
Rencontre pour la paix et les droits de l’Homme - RPDH ;
Mouvement pour la culture citoyenne – MCC.
Les organisations de Brazzaville
Observatoire congolais des droits de l’Homme – OCDH
Comptoir juridique junior - CJJ ;
Association pour les droits de l’Homme et l’univers carcéral – ADHUC
Forum pour la gouvernance et les droits de l’Homme – FDGH
Association panafricaine Thomas SANKARA – APTS
La Convention nationale des droits de l’Homme – LACONADHO
Organisation pour la défense des droits de l’Homme au Congo – ODDHC
Cercle national pour les droits de l’Homme et la paix – CNDHP
Association pour la défense des droits des populations autochtones
ADDPA
Groupe des journalistes pour la paix – GJP
Association des femmes juristes du Congo – AFJC
Association congolaise de lutte contre les violences faites à l’égard de la
femme – ACOLVF
Comité national des femmes pour la paix - CNFP

Commenter cet article

Bienvenue Alida 10/06/2010 18:13



Je salue l'initiative, j'encourage ces ONG à faire plus. Je connais Roger Bouka Owoko, c'est déjà un garçon qui s'est affranchi des cochonneries de son pays, il sait voir de l'avant.



Alain Makouala Moubi 10/06/2010 18:09



Alors, quelle est la suite ? Kabila vous a-t-il entendu ? Parce que ce gars a des oreilles bouchées, il n'écoute personne, même pas sa propre femme. Les ONG de Brazzaville font vraiment du bon
boulot avec toutes veillées et autres activités. C'est très important, car cela prouve une réelle solidarité entre les actiovités de Kinshasa et de Brazzaville, liés par l'histoire. Je vous
félicite !


Alain



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents