Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Viol-de-Conakry.jpgLe porte parole de la poluce nationale congolaise, le colonel Jean Aïve Allakoua a annoncé que six cas de viol ont été enregistrés par la police pendant la période des fêtes de fin d'année. Faisant le point, jeudi à Brazzaville de l'opération "Tranquilité" instaurée par la Police pour sécuriser les fêtes dans le pays, le colonel Allakoua n'a pas décrit les circonstances de ces viols, encore moins l'identité des victimes.

Il n'a pas aussi dit si les coupables ont été arrêtés et transférés devant le procureur de la république qui devrait écrouer ces sauvages à la Maison d'arrêt en attendant leur procès, comme ce pasteur protestant dont on a plus de nouvelles. Les périodes de fêtes de fin d'année sont un moment propice pour les "Niarabivores", ceux qui sont à la quête des proies sexuelles, pour commettre des forfaits de ce genre.

Habituellement considérés comme un acte commis par les agents de la force publique, les enquêtes prouvent aujourd'hui que les vols sont aussi bel et bien commis par des civils, les parents ou les voisins de la victime, le plus souvent. Et les habitudes n'ont pas changé, les victimes ne se dévoilent pas, nombreuses meurent avec leur secret, chiant (pardon) même des enfants sans père, ceux nés des viols!
Tag(s) : #Droits Humains
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :