Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Capture-de-Bagbo-et-Simone.jpgCette photographie dit tout! Le président sortant de la Côte d'Ivoire a été brutalisé, son épouse Simone frappée ainsi que leur fils aîné Michel Gbagbo. Quant à Charles Blégundé, le ministre de la rue, le chef des patriotes, il a failli être lynché à son arrivée à l'hôtel du Golf où se trouvait déjà le couple présidentiel. Seuls la mère de Ouattara et ses deux petits-fils ont obtenu les grâces de la foule déchaînée!

Y a pas mieux que cette photographie où on voit les cheveux de Simone complètement ébourifés. Ce n'est pas les traces des ébats amoureux avec Laurent. Les partisans de Ouattara lui arraché ses jolies mèches, à tel point que la première dame se retrouve avec des cheveaux de veuve, bien que son mari soit encore vivant.

Sa robe a été déchirée par les miliciens qui cherchaient on ne sait quoi. Elle porte des traces et des rouguers sur sa peau, des signes d'une violences. Elle est arrivée au Golf Hôtel avec des yeux tumefiés, brutalisée par des pro-Ouattara peu contrôlables.

Plus dur, c'est Michel, le fils aîné de Laurent et de Simone. C'est lui qui est le premier sorti du bunker, se rendant alors que compte que tous leurs soldats avaient déserté le coin. Toute la résidence étaitr déjà en feu, et ça chauffait dans la grotte. Il n'a d'autres solutions que de lever un tricot blanc attendant tranquillement que les combattants de Ouattara viennent les cueillir là un à un. Il a été bien frappé, car il avait une face tumefiée et des traces de sang sur ses pieds. Il a souffert, disent les témoins.

Le fameux Charles Blé Goudé a reçu une forte pluies de coups venant de partout. Son arrivée à l'hôtel a déchaîné la haine dans la foule, et c'est grâce aux militaires de l'ONUCI qu'il a eu la vie sauve. De même, le secrétaire général de la présidence Désiré Tagro, trouvé dans le bunker, a reçu des coups, juusqu'à se fendre la lèvre.

On ne par ailleurs pas si Laurent lui-même a été tabassé. Mais il n'en avait pas l'air, à part qu'il paraissait très fatigué.

Il faut reconnaître que Laurent avait quasiment organisé le suicide sa famille car son fils aîné, ses deux filles et son épouse étaient toujours avec lui, malgré la puissance des feux de bombe. Même sa mère, vieille et croulante avait été faut prisonnière par Laurent lui-même. Ajouter à ceux-là, des anges, des petits-fils qui n'avaient rien à comprendre que Grand-père gagnait ou perdait les élections.

Il aurait pu bien avant faire voyager sa petite famille, surtout les filles et leur mère chez les Angolais qui les ont soutenus jusqu'à la fin, avec qui ils partagent aujourd'hui l'échec.

Ho, quel chef de famille!

Tag(s) : #International
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :