Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


Neuf prisonniers s'évadent de la maison d'arrêt de Brazzaville, deux sont rattrapés !

Publié par Arsène SEVERIN sur 1 Février 2010, 14:23pm

Catégories : #Droits Humains

Ils étaient neuf à prendre la poudre d'escampette dans la nuit de samedi à dimanche à la maison d'arrêt de Brazzaville.  Malgré la garde assurée par une bonne poignée de gendarmes, les prisonniers, dont de grands braqueurs, ont pu s'échapper. Bien plus tard lundi dans la matinée, on annonce que deux des neuf ont été rattrapés dans la ville. Au même moment, un bruit fou courait les rues de Pointe-Noire, la capitale économique, que 19 bandits, braqueurs réputés, ont été fusillés en plein centre ville, au rond point Lumumba.

Tel un grand passoire, la vieille maison d'arrêt de Brazzaville a encore permis à 9 prisonniers de s'évader, profitant des ténèbres du samedi au dimanche derniers. Après avoir pris leurs jambes au cou, ces détenus ont disparu dans la nature, sans laisser les traces, alors que parmi eux, il y avait de grands bandits de chemin, qui se sont illustrés dans les braquages et les autres vols à main armée.

Lorsque ces voleurs ont pris la poudre d'escampette, la maison d'arrêt était bien gardée par les gendarmes. Dormaient-ils ou étaient-ils au courant ? On ne sait pas. Mais ce qui est sûr, c'est que quelles soient les conditions vétustes de cette prison construite dans les années 1940, la sécurité était assez renfoncée au sein de la maison et près de la muraille. Alors, comment les gars ont pu s'échapper sous la barbe des gendarmes ?

Au Congo, l'argent est devenu ce qui règle tout! Même acheter une peine de six mois avec sursis pour celui qui aurait dû mérité dix ans fermes. La corruption a atteint des limites que même le PPTE ne voit plus rien. Mais... bon, on n'a pas dit que les gendarmes ont favorisé la fuite de ces gars. C'est peut-être une piste.

Sans attendre les préoccupations justifiées de SEVERIN NEWS sur l'évasion de ces bandits de grands chemins, fabriqués pour la plupart lors des conflits armés que le pays a connus, les gendarmes se sont lancés sur la piste de leurs prisonniers. Et comme dans toute histoire, il y a toujours des failles, deux d'entre les neuf n'ont pas été choisis pour rentrer au ciel. Ils ont donc été repris par les gendarmes, blessés dans leur amour propre.

Ces prisonniers qui ont été repris verront certainement leur surveillance être renforcée, car, avec ces gens, on ne sait jamais. Après avoir goûté un peu à la liberté, à l'air frais du dehors, ils seront, à n'en point douté, tentés à recommencer.

Dimanche encore, on apprenait du côté de Pointe-Noire que 19 grands bandits, détenus à la maison d'arrêt ont été fusillés au rond point Lumumba, devant des centaines de Pontonégrins. Vrai ou faux, il faut dire que ces derniers temps, la ville côtière est infestée par des braqueurs de tous ordres.

Malgré l'opération tranquillité lancée par la police nationale pendant les fêtes, ces malfrats ont opéré sans être inquiétés, et continuent encore jusqu'à ce jour. Parmi les 19 gars arrêtés (et peut-être abattus, ce qui ne peut-être possible), figurent, comme à l'accoutumée, des policiers et des militaires.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents