Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


NAfi, la présumée victime de DSK, une femme à vie sexuelle accélérée!

Publié par Arsène SEVERIN sur 5 Juillet 2011, 13:12pm

Catégories : #Droits Humains

La jeune Africaine de 32 ans n’en finit pas de faire la Une des journaux américains. Une autre révélation sur sa vie sexuelle laisse perplexe et quasiment abasourdis tous ceux qui avaient cru en son témoignage de la pauvre petite Africaine désabusée par un riche Français, grand de ce monde. Au fur et à mesure, on se rend compte que Nassifiatou Diallo, la petite Fulani du Fouta Djalon n’a eu que de mensonges pour arriver là où est : une femme de ménage dans un hôtel de classe aux Etats-Unis.

Un jour après l’éclatement de l’affaire dans tous les médias du monde, la jeune Nafissiatou tient une conversation téléphonique avec un « gars », trafiquant de drogue et blanchisseur d’argent, détenu dans une prison en Arizona aux Etats-Unis. Message au téléphone : « Ne t’inquiète pas, ce type est plein de fric, je sais ce que je fais » ! Ha, bon ? Eh, oui !

Le gars qu’elle appelle en prison, c’est son mari ! Ils ont tous les deux vécu dans son appartement de Bronx jusqu’à ce que le trafiquant gambien soit jeté au gnouf. Ç’a d’abord causé en amoureux avant que la « go » ne lui file la phrase, alors que le Gambien s’inquiétait de la situation de Nafissiatou. Mais ça, elle ne l’avait dit à personne, même pas à son avocat qui se défend en porte en pièces à la suite de cette série de révélations accablantes, alors que le procureur lui, ne veut même plus les regarder, elle et son avocat. En tout cas, même aux enquêteurs, la jeune mère guinéenne n’a rien dit : c’était son secret strict. Même le frère de Nafissiatou qui glorifie la manière pieuse et traditionnelle avec laquelle sa sœur fut élevée au village, n’a rien dit sur cet aspect…

Nafi et le fameux criminel s’étaient mariés religieusement il y a une année, mais ce mariage n’était pas transcrit dans les registres civils des Etats-Unis. C’était encore un secret, une manière de se faire des bonnes situations comme en Afrique ! Une pratique courante dans les communautés africaines en Occident pour échapper parfois à la dure législation des pays hôtes.

Et comme cela ne suffisait pas, une autre révélation fait d’elle une femme prostituée qui livrait sa bite à de valeureux clients de l’hôtel Sofitel où elle travaillait. Selon les enquêtes menées sur sa personne (cet exercice est très facile aux Etats-Unis, et on vous avait prévenu que vous auriez bien pitié de cette dame lorsque les révélations vont tomber), la jeune mère ferait partie d’un réseau de « Call-girls ». Un coup de fil suffit pour qu’elle donne le lieu, l’endroit et le prix du coït. Les gros pourboires, c’était son affaire dans cet hôtel. C’est avec ça donc qu’elle arrondissait les bouts de mois, selon certaines personnes qui ont témoigné avoir plusieurs fois des hommes payer à sa place des factures de coiffures. Quoi de plus normal ? La petite était très belle, et savait bien se servir de sa beauté !

Il parait que même dans la chambre que lui avait louée le procureur la mettre à l’abri des attaques médiatiques et du clan DSK, la jeune Guinéenne a continuer de se faire beurrer la couenne de la bite, sans se soucier que sa vie était déjà entre les mains des vrais Américains. Ha, la pute !

Elle a aussi menti sur le fait qu’ils avaient été victimes des violences en Guinée avec son mari. Ce dernier en est succombé alors que elle, tel dans un film, a survécu et s’est taillée aux Etats-Unis. Là aussi, c’est sur la base des mensonges que la sœur y est atterrie. Elle dit aussi avoir été victime d’un viol collectif en Guinée, comme si les Kouyaté, les Camara, les Condé, Dallo, les Konaté, les Sekou et les Kanté n’étaient que de vulgaires violeurs de belles femmes comme les Nafi !!!

Va-t-on dire que c’est le propre de nombreux Africains, formés pour mentir s’il faut rester et trouver du travail en Occident : faux papiers, passeport truqués, voyages clandestins, trafics bizarres, tout ça, on a vu sur le continent noir…

Mais, c’était jamais attendre qu’une jeune mère de 32 enfants avec une fille de 15 ans, allait tenter de tordre le cou à un grand de ce monde, et faire voler en éclat la carrière de deux gros poissons : DSK qui a perdu son juteux poste au FMI et le procureur de New York qui joue ses dernières heures pour avoir inculpé aussi vite un suspect sans vraiment des éléments consistants, ce malgré les réserves et précautions de son adjointe, qui avait choisi très tôt de démissionner.

La vérité c’est qu’il y a bien eu relation sexuelle entre ces deux adultes : DSK voulait jeter sa gourme aux Etats-Unis comme le prince de Zamwinda, mais Nafi avait besoin d’argent, et le tout a chauffé là ! Attention, l’Afrique a des valeurs, n’oubliez le tout récent mariage du prince de Monaco qui a pris pour épouse, une Sud-africaine élevée dans la misère indescriptible du Zimbabwe. Mais c’est par l’effort qu’elle s’est fait distinguer, et devient aujourd’hui celle qui va perpétuer la dynastie de la famille royale à Monaco …

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents