Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


Moua Boukoulou, dieu de la pluie, déchainé sur Brazzaville !

Publié par Arsène SEVERIN sur 10 Mars 2010, 11:42am

Catégories : #Population- Environnement

March--Mouyondzi.jpgIl a plu toute la journée hier à Brazzaville. Et comme on le sait, loin de faire des heureux qui ont enfin de l'eau, cette pluie a plutôt fait des malheureux. Des quartiers entiers se sont retrouvés dans l'eau. Même le président Denis Sassou Nguesso, lui-même, en se rendant dans sa ville d'Oyo, a dû faire de sa belle Limousine un bateau pour traverser toute la ville. Et tout était dans l'eau...Les ministres ont dû faire la même chose pour aller le saluer (ou lui dire, on se voit tout à l'heure à Oyo) à l'aéroport, comme cela est vivement recommandé.

Moua Boukoulou est un mythe Babembe, le dieu de la pluie. Aucune pluie ne tombe sur la contrée de Mouyondzi si Moua Boukoulou n'a pas été associé, entend-on dire à Mouyondzi, ville très politique de plus de 15.000 habitants, située dans le sud ouest du Congo. Évidemment, pas de photo de Moua Boukoulou sur cet article, car on a bien dit "mythe", même si ceux qui s'y sont rendus ont vu des restes mortels de ce vieux dignitaire Bembe. Et à la place, on a la photo du marché de Mouyondzi. Au moins, Moua Boukoulou saura se reconnaître !

La pluie n'a fait que des dégâts après être tombée sur la ville pendant cinq heures. Tous ceux qui se sont rendus au centre ville le matin pour travailler s'y sont pris comme des prisonniers jusqu'à 15h. Et la pluie n'était toujours pas finie, à cette heure, quand, quelques-uns, déchainés par la famine et les obligations familiales, se sont rendus, mouillés comme des poules, dans les arrêts de bus pour rentrer.

Les bus, il y en avait, heureusement ! Mais pour aller jusqu'où ? Faire le triangle Ville-Total-Moungali. Ailleurs, c'est la patauge. Et qui ca faire tomber la caisse du patron dans une crevasse inondée?   Les rues de la ville ont été transformées en un vrai affluent du majestueux fleuve Congo. Pendant que nous mettons sous presse ce matin, nous n'avons pas encore cerné et traité les nouvelles des quartiers nord de la capitale congolaise.

Mais, déjà, on sait que c'est la catastrophe là-bas, car à chaque pluie, c'est de là que nous proviennent les premières plaintes de la ville. Les populations dans ces quartiers ont construit sur du sable, et chaque pluie, le terrain glisse et entraine avec lui, des maisons et des personnes.

Moua Boukoulou se serait-il cette déchainé sur la capitale ? car depuis bien longtemps les pluies font défaut dans sa contrée. Il est vrai que la pluie de mardi a également arrosé le département de la Bouenza, jusqu'à Mouyondzi, le bastion superstitieux de Moua Boukoulou.

C'est donc aux Bembe de Pointe-Noire qui crament sous des chaleurs insupportables et indescriptibles d'appeler le secours de Moua Boukoulou, s'ils tiennent à être arrosés. Mais, attention, Pointe-Noire, c'est comme Brazzaville, bâtie sur du sable, et malgré son pétrole, les dégâts et les plaintes sont les mêmes.

Commenter cet article

Brice Kaya 28/05/2010 14:44



Il faut dire que cette histoire de Moua Boukoulou n'existe plus. J'ai connu ça de mon jeune âge, mais c'était sérieux. Là, le myth est tombé, ce n'est plus comme avant. Tous ceux qui iront à
Mouyondzi essaient de se renseigner, on le leur dira, Moua Boukoulou n'est plus. Dommage, mais les vestiges y sont...


 


Brice kaya



Nkokolo 12/03/2010 11:05


Salut Arsène!
Je suis sûr que tu me reconnaîtra, un de tes amis au lycée. Je suis très émerveillé par cet article sur Moua Boukoulou. Je vois tu n'a rien perdu de ton passage dans la région. Tu m'as réveillé de
vieux souvenirs. Ici, en France, on se sent parfois dépaysé. Et puis, je te lis très souvent, une façon de me ressourcer. Salue tous les autres au pays. Je me vois ici avec Mankou, tu vous, le
jeune prof de Philo. A plus !


Guy 11/03/2010 15:46


C'est amusant comme histoire. ça me rappelle ma jeunesse à Mouyondzi. Grâce à des gens comme vous, on peut voir ce grand mythe Babembe sur Internet. Moua Boukoulou!!!!


bukulu Ndombasi 11/03/2010 15:40


Moua Boukoulou ? Je suis sûr que ce n'est pas un de mes ancêtres. Je suis de la RDC, mais ce nom, bien l'orthographe soit si différente, me paraît quand même interessant. et comment ce dieu de la
pluie participe-t-il à la création d ela pluie ? C'est passionnant, j'aime tout ce qui est lié à la tradition africaine. Merci pour cet article.


Malanda 11/03/2010 14:51


C'est vrai cette histoire de Moua Boukoulou ? J'ai entendu parler de ça par notre grand-père qui habite au Congo. Mais je ne croyais, et quand par hasard je tombe sur cette affaire sur Internet, je
crois vraiment. merci Arsène pour ce boulot, vous être vraiment un grand !


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents