Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


Les militants des droits de l'Homme ne sont pas vos énnemis !

Publié par Arsène SEVERIN sur 10 Décembre 2010, 13:11pm

Catégories : #Droits Humains

Roger-Bouka-Owoko.jpgConsidérés malhonnetemment dans plusieurs pays africainsLouis Ngouele Ibara, président de l'APAC comme de pires opposants, les défenseurs des droits de l'Homme sont pourtant les vrais patriotes. C'est grâce à eux que la dignité et l'honneur de plusieurs citoyens sont reconnus, malgré leur bas niveau dans la société.

Les Nations Unies ont bien fait de nous reconnaître, à nous, coordonniers mal chaussés, une gratitude suite au travail fourni depuis toujours pour le respect des droits de l'Homme. Nombreux, comme Floribert Chebeya ont péri dans l'exercice de leur vocation de protection de droits des citoyens. Mais cela n'a pas baissé ni émoussé l'ardeur des activistes des droits de l'Homme, notamment de Kinshasa et de Brazzaville, ce, malgré les larmes aux yeux!

Traités de tout, menés dans la boue, pour avoir, semble-t-il, trahi le pays, vilipendé le pays à l'étranger, les défenseurs des droits de l'Homme sont considérés comme de vrais vermines à écraser dès la première occasions. Les services de sécurité, de reseignsements et de représsion ne dorment pas, écumant nuit et jour les activistes des droits de l'Homme, pour nous faire payer le prix de notre odace. Christain Mounzéo et Brice Mackosso, victimes de harcelèments judiciaires, ont fini par séjourner en prison à cause de leurs activités.

Les Roger Bouka Owoko, ou les Roch Euloge N'zobo, les Loamba Moke, militantsFloribert infatigables des droits de l'Homme au Congo, vivent des pressions et parfois des menaces pour avoir fait le choix de défendre les intérêts des autres populations, sans voix et faiblement considérées dans la société.

Et SEVERIN NEWS ? Plusieurs fois passé sur les tables de réunions pour voir dans quelle sauce les rédacteurs du blog plongent leur pain, avant d'écrire les articles. Sont-ils contre le pouvoir de Denis Sassou Nguesso ou veulent-ils pousser les choses vers là où personne ne veut ? C'est la grande question au sujet de ces activistes qui donnent de la voix aux marginalisés de la société congolaises comme les peuples autochtones, les prisoniers, les réfugiés, les pauvres, les mères-filles, les enfants de la rue, les lépreux, et les paysans, souvent pas considérés. 

Grâce à nous, ces personnes ont parlé et leurs propos, non édulcorés ni truqués, sont un vrai projet de développement plutôt que ce qu'on décide, dans les bureaux climatisés, à leur place.

Mais, une chose est vraie, si le gouvernement prêtait l'oreille, mais surtout mettait progressivement en pratique les recommandations des activistes des droits de l'Homme, nous vivrions dans un paradis aujourd'hui.

P2030001.jpgPourquoi, la Commission nationale des droits de l'Homme ne devrait pas, par exemple, être pilotée, dans la liberté et l'indépendance totales par les gens comme les nous autres ? Nous travaillons bien longtemps dans ce domaine, et c'est connu! 

Pourquoi, par exemple, la Commission électorale n'est pasMaixent Hanimbat donnée à un homme de la société civile comme les Thomas Djolani ou les Céphas Germain Ewangui, les Maixent Hanimbat, plutôt que ça tombe toujours entre les mains des hommes politiques ou leurs proches ?

Nous ne sommes pas des monstres, nous aimons ce pays et nous souhaitons que les choses bougent. Tout le monde veut que ça bouge, mais chacun travaille dans le domaine qu'il a choisi. Nous avons choisi les droits de l'Homme, laissez-nous, ne venez pas nous gêner! 

Les défenseurs des droits de l'Homme ont toujours dit que c'est l'Etat qui est le premier protecteur des droits des citoyens et le tout premier garant des libertés fondamentales des populations. Mais, bien malheureusement, c'est l'Etat qui viole en premier, et de façon flagrante, tous ces droits, pourtant bien connus avec tout cet arsénal de lois et textes adoptés au gouvernement puis votés au parlement! 

Ars-ne-SEVERIN2.jpgL'Etat nous traite comme de vrais énnemis! Non, les activistes des droits de l'Homme ne sont pas énnemis de l'Etat et du peuple, car c'est ensemble que nous réussirons. Nous sommes la sentinelle, l'Etat a les moyens! Dès que nous signalons quelque chose, que l'Etat ne trouve pas la méprisante nausée de ne pas prendre en compte nos recommandations parce que simplement ça vient des activistes des droits de l'Homme. Mais, véirfier que si nous ne disons pas la vérité : que s'il n'y a pas eu des gens qui ont disparu au beach de Brazzaville, qu'un lieutenant n'est pas mort à la maison d'arrêt de Brazzaville des suites de torture, que les Ninjas du pasteur Ntumi n'ont pas déliberement tué les civils dans le Pool, que les gendarmes n'ont pas maltraité les voyageurs dans les trains du CFCO, que l'eau et l'électricité ne sont pas fournies aux populations par rapport à ce qu'on a, que les pauvres deviennent pauvres chaque jour en face des riches qui s'enrichissent chaque jour. Vérifiez d'abord!

Commenter cet article

Kany 14/01/2011 13:48



Mais qu'est-ce qu'est devenu ce vieux pygmée de Ngouele Ibara, un vrai escroc maintes fois arrêté pour vente illicite de parcelles à Talangaï ? Vous le connaissez bien, j'espère, car les fameux
défenseurs de droits de l'homme ne sont parfois de bandits de grand chemin



Faustin Igore 11/01/2011 15:37



Mais où sont les Christian Monzéo et son ami Mackosso ? Ils sont pas sur ces photos. Calmez-vous et faites tranquillement votre travail, personne ne vous en veut. Faites seulement très bien votre
travail tel que vous le faites jusqu'à maintenant.



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents