Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


Le PCT ouvre son sixième congrès extraordinaire à Brazzaville!

Publié par Arsène SEVERIN sur 21 Juillet 2011, 16:11pm

Catégories : #Droits Humains

Avec plus de 1350 participants attendus, le Parti congolais du travail (PCT, au pouvoir) a ouvert le 21 juillet 2011 son sixième congrès extraordinaire à Brazzaville. Pour Jean-Pierre Nonault, président de la commission préparatoire de ces assises, il s'agit "d'un enjeu historique", et que le PCT "n'avait pas droit à l'échec". Ce congrès s'achève le 25 juillet prochain avec la désignation d'un nouveau secrétaire du parti, poste vacant depuis 2007 suite à la mort de Edouard Ambroise Noumazalay.

"Ce forum est la résultante de notre volonté de nous interroger sur nous-mêmes", a expliqué aux congressistes, M. Nonault qui prône la social-démocratie comme "norme et levier" de la démocratie participative au sein du PCT. Cette nouvelle doctrine du PCT, ancien parti marxiste, a été adoptée en 2006 lors du dernier congrès de ce parti.

L'enjeu de ces assises reste la désignation d'un nouveau secrétaire général du parti. Depuis la mort de l'ancien secrétaire général en novembre 2007, le PCT n'a été conduit que par un intérimaire, Isidore Mvouba. Depuis, ce poste a mûri beaucoup d'appétits, si bien qu'on pourra s'attendre à une flopée de candidats à l'instar de Henri Djombo, Rodolphe Adada, Firmin Ayessa, André Okombi Salissa, et Mvouba lui-même. Mais, la discipline du parti voudrait que toutes ces candidatures soient moulées dans une seule, unique et qui fera l'unanimité le jour même de la fin dernière des choses le 25 juillet.

Par ailleurs, l'entrée au bureau politique des leaders qui accepté de fusionner leurs partis au PCT est aussi un point central du congrès. Les leaders politiques comme René Serge Blanche Oba, Léon Alfred Opimbat ou Pierre Damien Boussoukou Bou Boumb' n'attendent que des poste alléchants...

De même, ceux qui font leur retour à la maison comme les Grégoire Léfouoba du PCR ou Pierre Ernest Abanzounou du CAP ont déjà sacrifié leurs minuscules formations politiques pour se voir accueillir avec champagne par d'anciens compagnons du PCT. On sait aussi que plusieurs individualités (de nombreux membres du gouvernement) font la cour aux chefs de clans du PCT pour se faire accepter; alors d'autres font carrément le mûr pour se faire accepter de fait.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents