Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est ce soir, à bord du régulier de Air France que la dépouille mortelle de Bernard Bakana Kolelas arrive sur le sol congolais par l'aéroport international de Maya-Maya de Brazzavillois. Il est prévu que le couple présidentiel Denis Sassou Nguesso soit demain samedi au palais du parlement pour s'incliner devant le corps inaniminé du patriache du Pool, le président-fondateur du Mouvement pour la démocratie et lé développement intégral (MCDDI).

Une semaine après l'annonce de son décès, le corps de Kolelas revient ce soir au bercail. Plusieurs fois donné pour mort, à cause de son état de santé précaire, le Sage du Pool, a finalement quitté la terre des hommes le vendredi dernier. Une grande veillée mortuaire a lieu à sa résidence du centre ville, où a récemment acheté, après son retour d'exil en 2005.

D'après les informations concordantes parvenues à SEVERIN NEWS, la dépouille mortelle de "Nkumbi Nzila" sera exposée au palais du parlement où Antoinette et Denis Sassou Nguesso lui rendront un dernier hommage. Pour le président Sassou Nguesso, Bernard Kolelas a été "un frère". Et c'est pour lui témoigner de tout cela qu'il ne manquera pas un seul moment de ces obsèques.

Elu à 74 ans député de Goma Tsétsé dans le Pool, "Tata" était le doyen d'âge des élus de cette chambre. Mais, certainement à cause de sa maladie, il n'a plus siégé depuis l'ouverture de la dernière législature. En tant que député, les parlementaires devraient lui rendre un dernier vibrant hommage. De même, en tant qu'ancien maire de Brazzaville, il recevra peut-être les honneurs de l'Association des maires du Congo.

Les militants du MCDDI, le parti de feu "Ya Kolins" auront aussi droit à lui donner un dernier aurevoir, "Mbote ya suka". ce serait au Centre sportif de Makélékélé, place mythique de ce parti, mais surtout du "Vieux", où il haranguait de nombreuses foules, criant à tue-tête "Mafri hi"!ou "Ntangu ni Ntangu kua !"

Et on se souviendra de ce chant qui a fait le tour des villes du Congo pendant la campagne électorale de la présidentielle de 1992 : "tchimfumu tieto tiabetobeni, luiza lua votee, tcha lumingu tua vota ngatu"!!! Entendez, Notre pouvoir, c'est pour nous même, venez voter (confirmer)pour le soleil le dimanche.

C'est pour ça peut-être qu'il avait contesté, pour un temps, la victoire de Pascal Lissouba qui l'avait battu au deuxième tour. En tout cas, Kolelas, ce n'était pas un rien, car à cette époque, c'étaient les vraies élections... et le voir au deuxième tour devant les Sassou, les Yhombi, les Tyster..., en tout cas, ce fut un leader.


Après Claude Antoine Da Costa, Edouard Ambroise Noumazalayi, Alfred Maurice Stéphane Bongo Noirra, André Milongo, Bernard Kolelas est un autre Premier ministre du Congo qui s'en va ces quatre dernières années. A 76 ans, l'homme a marqué dès l'âge de 12 ans l'histoire politique du Congo. Il a donné espoir à beaucoup de Congolais, notamment les originaires du département du Pool, dont des milliers aujourd'hui vivent encore avec les sitgmates des guerres civiles pour avoir choisi pour leader Bernard Kolelas, et pour parti, le MCDD,p uis pour logo, le Soleil, Ntangu.
Tag(s) : #Politique
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :