Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


La distribution de l'aide humanitaire aux réfugiés de la RDC au Congo a commencé

Publié par Arsène SEVERIN sur 17 Novembre 2009, 17:34pm

Catégories : #International

Les quelque 25.000 réfugiés de la République démocratique du Congo (RDC), ayant trouvé refuge dans les régions extrêmes nord du Congo-Brazzaville voisin, ont commencé à reccevoir, dimanche, l'aide humanitaire. Cette aide, très insuffisante, vient des autorités de Brazzaville et de quelques agences du susyème des Nations Unies.

Comme on le voit sur cette image, l'aide est composée la nourriture, des bâches et de couvertures. Il fait très froid dans cette région, et les pluies tombent quasiment tous les jours. Ici, dans le site de Mankolo où le Haut-commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) a commencé à distribuer l'aide, quelque 8.00 personnes ont pu être servies, mais restent très insatisfaites.

L'aide n'est pas suffisante! Le HCR a été obligé de donner une moustiquaire imprégnée pour huit personnes, une marmite pour trois personnes, un bidon de 10 litres pour cinq personnes et une couverture pour trois personnes. "Nous ne pouvons pas garder cette aide en attendant qu'elle soit suffisante. Nous commençons par vous donner progressivement, au fur et à mesure qu'elle arrivera", a expliqué à ces centaines d'infortunés, un agent du HCR.

Malgré la pluie qui s'est abattue sur le site toute la journée de dimanche, aucun sinistré n'est allé s'abrité sans avoir entendu son nom. Ils tenaient tous à être servis avant la tombée de la nuit. Ainsi, les femmes et les enfants sont restés sous les grosses gouttes de pluies, dans l'espoir de manger un peu de riz le soir, et surtout s'abriter de la flotte...

Sur la photo ci-contre, cette dame vient de recevoir une aide dérisoire. "Il y a huit boites de sardines, du riz, deux couvertures, , deux bidons, deux bâches, une moustiquaire imprégnée et deux casseroles. On va se débrouiller à huit", a-t-elle dit à SEVERIN NEWS.


Moins d'année après leur rapatriement dans les régions nord ouest de la République démocratique du Congo, quelque 25.000 personnes fuyant les conflits inter-éthniques à Dongo ont trouvé refuge à l'extrême nord du Congo-Brazzaville, dans le département de la Likouala. Leur situation est très "catastrophique s'accordent à dire plusieurs agents humanitaires sur le terrain. L'aide humanitaire, arrivant à compte-goutte commence à être distribuée. Mais, nombreux restent insatisfaits...

Les conditions de ces réfugiés sont très dramatiques. nombreux s'abritent dans des tantes de fortune, comme on peut le voir sur cette image. "Si on ne fait pas ça, comment s'abriter des pluies ? Quasiment tous les jours, nous sommes sous la pluies", a expliqué à SEVERIN NEWS, un refugié venant de Imesé, une localité de la RDC.

D'autres ont été obligés de détruire leurs maisons dans les localités d'origine pour venir s'installer au Congo voisin. dans le site de Mankolo, par exemple, près d'une dizaine de réfugiés ont construit des abris en tôles flambant neuves. Ces tôles ont juste été suspendues sur des branchanges, évitant certainement de les abîmer au cas où le retour en RDC devrait s'annoncer.

Dès les flux migratoires ont commencé, les autorités de Kinshasa, la capitale de la RDC, avaient envoyé en urgence, une équipe de "collecteurs" d'informations, avec 200 kg de médicaments. De quoi soigner ces réfugiés en une journée, avait ironisé à SEVERIN NEWS, un agent humanitaire de terrain.

La mission conduite par Mme Emilienne Raoul, ministre du Congo-Brazzaville, chargée de l'Action humanitaire, a pu faire l'évaluation des besoins de ces réfugiés. Au même moment, la mission a profité d'apporter 15 tonnes de vivres et non vivres pour venir en aide à ces personnes désemparer. "Nous sommes reconnaissons de ce que font les autorités de Brazzaville. Il faut le reconnaître, grâce à elles, nos compatriotes peuvent déjà avoir de quoi se mettre sous la dent avant que nous aussi nous apportions une aide", a salué, à l'aéroport d'Impfondo, Raymond Lwamba, premier conseiller de l'ambassade de la RDC à Brazzaville.

Mais, ces 15 tonnes, composées de médicaments, de riz, de couvertures, de moustiquaires, de sardines, de nattes, de casseroles et de bidon. L'opération qui a ainsi commencé, se poursuit dans les autres sites des districts de Dongou et de Bétou.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents