Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


Kignoumbi : où est-il politiquement ?

Publié par Arsène SEVERIN sur 29 Janvier 2010, 16:12pm

Catégories : #Politique

Kignoubi-Kia-Mboungou-copie-1.jpgDepuis son élection au poste de deuxième secrétaire de l’Assemblée nationale, poste, semble-t-il réservé à l’opposition, Joseph Kingoumbi Kia Mboungou ne parle plus. Il sera cependant mal aisé de penser que c’est tout ce qu’il voulait, après avoir foncé droit dans une élection perdue d’avance. De l’avis de plusieurs observateurs politques, ses relations au sein de son parti l’Union panafricaine pour la démocratie sociale (UPADS) sont pourries, à cause justement des choix « d’intérêt personnel » qu’il opère en marchant sur la ligne du parti.

Kingoumbi Kia Mboungou a pris la place de Claudine Munari Mabondzo, comme au bon vieux temps du professeur Pascal Lissouba, où ils pouvaient se changer les postes dans le parti, et parès tout ? C'était leur pouvoir quoi!  L’UPADS n’a malheureusement pas totalement et officiellement apporté son dévolu sur la personne de Joseph, qui, depuis 2002, ne tient pas compte des directives du parti pour faire ses choix.

Après son élection en tant que deuxième secrétaire du bureau de l'Assemblée nationale, l’homme s’est du coup auto-proclamé chef de l’opposition, tenant également compte de son minable score de 7% obtenu en juillet dernier lors de la présidentielle qui a vu la réélection pour un mandant de cinq du président Sassou Nguesso.

Ce n'est pas une vaine auto-proclamation, car l'Assemblée nationale préparation une loi sur le statut du chef de l'opposition. Se passant pour le meilleur de tous les candidats à la présidentielle, et le seul à avoir osé au sein de son parti, l'UPADS, Kingoumbi espère aujourd'hui imposer sa loi au sein de la classe politique congolaise.

Quel homm politique est-il ? "On se la pose tous, cette question", a réagi un observateur qui explique que Kignoumbi ne réussira en politique que quand il écoute la voix de son coeur. Mais, il échoeura aussi parce qu'il ne sait compter sur aucun soutien, donc ne peut respect un seul accord politique.

Plus loin, l'homme qui, avec Jacques Mouanda Passi, Emmanuel Boungouandza et Patrice Kadia, qui animaient les sessions à l'Assemblée nationale pense avoir trop fait le Zidane entre le pouvoir de Brazzaville et les populations qui commençaient à s'en passer, a choisi de se taire. Se faire un peu d'argent pour se relancer en 2012 lors des législatives à Sibiti (Lékoumou).

Affaiblie et en passe de subir l'oeuvre du temps, à cause certainement de la qualité de ses animateurs, l'UPADS n'arrive pas à tirer les brides sur cet homme politque. Ils ont beau lui refuser le droit de parler au nom du parti dans lors de ces engagements,  mais rien y fait, l'homme s'accroche. Elu en 2006 comme l'un de nombreux vice-présidents l'UPADS, Kignoumbi se prévaut également de ce titre pour marcher sur certains cadres du parti.

Ainsi à la fois au pouvoir et à l'opposition, Kignoumbi qui a pendant longtemps nourri les ambitions d'être ministre dans le gouvernement du deuxième septennat de Sassou Nguesso, a certes du mal à s'afficher, mais, nombreux savent qu'il a choisi son camp.

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents