Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Logo-RFI.jpgL’organisation de défense des intérêts des journalistes, Journalistes en danger (JED), basée à Kinshasa en République démocratique du Congo (RDC), a initié une pétition demandant aux autorités de ce pays de rouvrir le signal de Radio France internationale (RFI) suspendu depuis l’année dernière. D’après les responsables de JED, les populations de Kinshasa approuvent massivement cette pétition. « Nous sommes en moyenne à 100 signatures par jour » a déclaré le Secrétaire général de JED.

 

RFI est fermée à Kinshasa pour « désinformation » selon les autorités de la RDC qui accusent par ailleurs la radio Mundiale de saper le moral des troupes à l’Est du pays, lorsqu'elle parle du détournement des soldes des soldats.

 

Depuis des mois, RFI n’est plus captée en RDC. Même à Brazzaville, la capitale v oisine, les gens ne savent plus comment capter la radio mundiale. Les autorités de Brazzaville ne se sont jamais plaintes de cette situation.  Quelques jours avant que les émissions de RFI à Brazzaville ne soient brouillées, le ministre de la RDC chargée de la communication, Lambert Mende Omalanga avait effectué une visite de travail auprès de son homologue Alain Akouala Atipault, alors ministre de la communication, demandant clairement aux autorités de Brazzaville de couper, elles  aussi, le signal de RFI sur la capitale voisine. Mais, bien entendu Brazzaville n’avait pas donné une réponse ouverte et claire à la presse. Et pourtant, quelques jours après : suiii, silence radio ! A l'époque, SEVERIN NEWS avait fait un papier que vous pouvez retrouver sur ce lien :http://severinnews.over-blog.org/article-35046695.html

 

La pétition de JED est conforme à la loi de la RDC. Si la pétition recueille un certain nombre de signatures le parlement sera saisi et on pourra alors procéder à examiner les vraies raisons qui ont poussé les autorités de la RDC à passer les gros ciseaux sur les émetteurs de RFI. Si ce n’est que pour des raisons politiques, JED et ses milliers de signataires pourraient alors recouter leur RFI, la radio mundiale.

 

Cette hypothèse est plus sure, car pour JED, il s’agit du droit à l’information des millions des Congolais de la RDC qui est aliéné par l’Etat. « RFI, ce n’était pas que seulement la RDC, mais des informations venant de plusieurs pays à la fois », a expliqué le secrétaire général de JED.

Tag(s) : #International
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :