Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


Il prophétise déjà qu'il sera élu à plus de 97% dès le premier tour !

Publié par Arsène SEVERIN sur 23 Novembre 2009, 18:28pm

Catégories : #International

Le président equato-guinéen, Teodoro Obiang Nguema, candidat à sa propre succesion à l'élection présidentielle de dimanche prochain a déjà annoncé sa réélection dès le premier, et ce avec plus de 97% de suffrages comme en 2002. Malgré cet optimisme affiché, l'homme s'emploie à exercer une campagne électorale à coup de milliards, en vue de "ridiculer", une fois pour toutes, ses adversaires qui font feu de tous bois, mais convaincus que le gars est déjà réélu, même avant les votes.

Il est devenu prophète, et c'est lecas de le dire. De toute façon, ce genre de déclarations ne surprennent plus en Afrique. Un président-candidat, patron de l'organisation qui gère les élections, annonce sans coup ferrir sa victoire dès le premier au scrutin. Seul, lui, le président en focntion a le monopole de cette annonce, convaincu parfois que les autres ne pourront le faire tant qu'ils ne seront pas au pouvoir.

Doit-on alors dilapider des fonds publics quand on sait que les élections sont déjà gagnées ? Il est mieux de faire des dons au peuple, souffrant et pauvre, mourant de promesses politiques et électorales, au lieu de faire la fiesta.

Les élections, bien ou mal organisées, sont devenues un thermomètre dans plusieurs pays africains. Ce qui compte c'est qu'on a pu organiser le vote, avec plusieurs candidats de l'opposition, souvent préfabriqués par le pouvoir, pour lui servir sur un tapi rouge, la victoire, et une cinglante défaite à la vraie opposition.

Sinon alors, si le président Obiang Nguema s'en tire avec plus de 97% des voix, que resteront-ils aux autres ? Rien, on le sait.

Alors, pourquoi l'opposition souffrira-t-il à concurrencer des gens qui dépensent l'argent public pour traficoter des votes ? Et pourtant le cas de l'Afghan Abdullah Andullah est très édifiant, laissant le président Amid Karzaï seul aux votes.

Donc dimanche, la Guinée Equato va organiser ses élections, et que le président Theodoro est déjà assuré, comme beaucoup d'autres dans sa posture, de "battre à plat de couture" les candidats de l'opposition.

Comme à l'armée, admirez l'homme, curacé à donner des ordres à la commission électorale, et n'attend plus que les résultats comme souhaité. 97% ou rien!

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents