Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Les élèves du Congo ont appris le 15 octobre 2009, à l’occasion de la journée internationale de lavage des mains, à se laver les mains à l’eau et au savon. Choisie parmi de centaines d’établissements scolaires au Congo, l’école primaire Loango Marine de Kinsoundi à Makélékélé, quartier sud de Brazzaville, a accueilli les premiers kits de lavage de mains, offerts par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF).

 Des élèves de cette école ont démontré comment faut-il se laver les mains après les toilettes et les jeux, ainsi avant les repas. D’après Bakary Diwara, chef de section Education à l’UNICFE, le lavage des mains au savon est une des interventions sanitaires préventives les plus rentables. « Les recherches montrent que cette pratique réduit le risque de diarrhée et de ses formes aiguës comme la dysenterie et le choléra, de 48 à 59% », a-t-il souligné à SEVERIN NEWS.

« Il a également été démontré que le lavage des mains au savon réduit les risques de pneumonie, deuxième cause de mortalité chez les enfants de moins de cinq ans, de 25% » a-t-il ajouté au cours de cette cérémonie.

Pour lier ce beau discours à la pratique, M.Diawara, représentant l’UNICEF à cette occasion a remis aux élèves de l’école Loango Marine des kits de lavage des mains, faits de sceaux en plastique, du savon et des serviettes.

Saluant le geste, le directeur de cabinet du ministre de l’enseignement primaire et secondaire, chargé de l’alphabétisation, Pascal Robin Ongoka a souhaité que cette expérience se perpétue dans tous les établissements scolaires du Congo afin de sauver de nombreux élèves des maladies. « Le lavage des mains en famille est dans nos traditions très symbolique. Il permet de chasser les mauvais esprits et de conjurer les mauvais sorts sur le malade. Ce qui veut dire que se laver les mains réduit plusieurs risques de contamination de maladie », a indiqué M.Ongoka.

Trente trois écoles modèles dans six départements ont été sélectionnées sur l’ensemble du pays pour aider les enfants à perpétuer cette pratique dans un projet pilote qui vise un environnement sain dans les établissements scolaires. Selon Mme Françoise Filankembo de l’Association des scouts et guides du Congo (ASGC), ce projet « veut amener les enfants à contribuer à l’amélioration de leur cadre d’apprentissage ».

Dans ces écoles choisies, il sera créé des Clubs d’hygiène et environnement composés d’au moins 20 élèves, capables de veiller aux bonnes pratiques d’hygiène auprès de leurs collègues. Des activités comme : se laver les mains à l’eau propre et au savon après les selles et avant chaque repas ; utiliser les poubelles ; faire les selles et uriner dans les WC ; maintenir les WC propres ; savoir planter et entretenir un arbre seront à la pointe de ce projet.

« Qu’il me soit permis d’inviter tout le monde à mettre la main dans la patte en aidant les enfants à faire fonctionner ces clubs, car la réussite du présent projet exige la participation de tous », a plaidé Mme Filankembo.

Tag(s) : #Population- Environnement
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :