Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


"Embarquement" immédiat de Lissouba à Brazzaville ?!?!

Publié par Arsène SEVERIN sur 19 Mai 2010, 17:44pm

Catégories : #Politique

Lissouba-photo.jpgA SEVERIN NEWS, on savait que le séjour de Mme Jocelyne Lissouba ne devrait pas passer sans être critiqué par les parents politiques du président Lissouba, qui devraient voir en cette poignée de mains entre Jocelyne et Denis Sassou Nguesso, une haute trahison. Le silence expressément plombé par SEVERIN NEWS sur ce sujet qui a fait l'actualité à Brazzaville a fini par triompher : notre flair prophétique se réalise. Des présumés "Amis de Lissouba" viennent de publier une Déclaration (plutôt une alarme) parlant de "l'embarquement" immédiat de Pascal sur Brazzaville et tout droit ( ou si vous voulez vert-vert) Tsingidi, son village natal. Et cela demain jeudi le 20 mai 2010. Etonnante nouvelle au moment où, Mme Lissouba  sillonne le Niari (Dolisie et Tsingui, en priorité). Qui peut croire que le pouvoir de Brazzaville n'attendrait pas que Jocelyne retourne d'abord en France, avant de la revoir venir avec son époux d'ancien président congolais ? En plus, interrogé sur le retour du président Lissouba au Congo, le président Sassou Nguesso avait indiqué, il y a quelques mois déjà, qu'il ne s'y opposait pas. "Mais je crois que sa vraie place est en France où il doit être suivi par les médecins", avait-il dit. Et Mme Lissouba a dit la même chose: "je ne peux pas répondre en ce qui concerne le retour définitif de mon mari, car il doit être assisté médicalement, et on ne sait pas ce qui peut arriver demain". Mais, voici quand même la fameuse Déclaration des amis de Lissouba. Le temps de fermer l'oeil cette nuit et nous saurons la vérité jeudi : 


"Nous informons le peuple congolais, ceux qui sont restés fidèles aux idéaux de la conférence nationale souveraine et à la constitution du 15 mars 1992 ( qui stipule dans son préambule le droit et l'obligation de tout citoyen de résister par la désobéissance civile, à défaut d'autre recours, à quiconque entreprendrait de renverser le régime constitutionnel, de prendre le pouvoir par un coup d'Etat ou de l'exercer de manière tyrannique.)

Nous informons les membres de l'upads que, selon des informations en notre possession, dignes de foi, il semble que profitant de l'état de santé précaire du président Pascal Lissouba, un groupe de scélérat composé d'hommes et de femmes au plus haut rang du Congo, des proches parents de Lissouba dont Madame Jocelyne Lissouba Présidente de la fondation Marie Bouanga et quelques membres de l'upads passé du côté du pouvoir actuel, jouisseurs rompus aux mécanismes de la manipulation mentale, hantés par le mercantilisme, s'apprêtent à aller s'incliner devant le régime tyrannique de Brazzaville en embarquant de force le Président Pascal Lissouba le 20 mai 2010 pour Brazzaville via son village natal Tsinguidi.

Nous vous informons que le président Pascal Lissouba indisponible pour des raisons de santé fait désormais l'objet d'un complot familiaux-politiques avec pour acteur principal Madame Jocelyne Lissouba, présidente de la fondation Marie Bouanga, fondation pour laquelle, il n'existe aucun document comptable.

Nous, fideles amis du professeur Pascal Lissouba, dénonçons les personnes qui profitent de l'état de santé du Président Lissouba pour usurper son pouvoir à des fins mercantiles.

Après avoir tenté en vain, à coup de millions de Franc CFA de rapatrier la dépouille mortelle de l'ancien ministre Nguila Moungounga Kombo au Congo, le régime de Brazzaville s'arc- boute et mise maintenant moyennant finance, sur le retour contre son gré de Pascal Lissouba au Congo afin de faire croire à l'opinion nationale et internationale au retour de la paix dans notre pays.

Le ministre Nguila Moungounga Kombo par sa décision héroïque de se faire inhumer en France vient de montrer la voie pour la restauration de la démocratie et des institutions issues de la constitution du 15 mars 1992.

Nous estimons que le Congo ne sera en paix que lorsque la constitution violée de 1992 sera réhabilitée et que tous ses ressortissants maintenus en exil forcé pour des raisons fallacieuses rentreront dans leur pays sans être inquiétés ; des amnisties sélectives dans le strict intérêt du pouvoir en place n'ont aucun sens.

Nous, les membres de l'association « les amis de Lissouba » considérons comme une humiliation l'amnistie accordée par le dictateur M. Sassou Nguesso à l'endroit du président légitime du Congo-Brazzaville incarné par la constitution de 1992.

L'association « Les amis de Lissouba » n'a pas l'intention de se laisser faire. Le sang versé des congolais n'a pas de prix et ne peut servir de tremplin à l'enrichissement illicite de certains anciens compagnons, parents proches du Président Pascal Lissouba alors qu'il est écrit que « l'homme gagnera son pain a la sueur de son front » et nous interpellons le peuple congolais sur le pacte de corruption entre certains parents du président Pascal Lissouba, ses anciens amis politiques ayant rejoint le camp Sassou et le pouvoir de Brazzaville.

Après avoir été trahit par certains de ses camarades, Pascal Lissouba est aujourd'hui abusé dans sa propre maison.

Nous demandons aux peuples congolais, aux partis politiques qui aspirent aux valeurs de démocratie et du retour à la constitution du 15 mars 1992, aux organisations des droits l'homme, aux vrais militants de l'upads, aux vrais lissoubistes et aux autres parents de Lissouba non impliqués dans la trahison de demander des comptes à la délégation conduite par madame Jocelyne Lissouba ancienne présidente de la fondation « Marie Bouanga » sur la gestion de cette fondation ; alors que nous savons tous que cette fondation disposait d'un immeuble à Brazzaville et que cet immeuble a été vendu au pouvoir Sassou.

Qui détient l'argent de cet immeuble? Et demandons au peuple congolais de leur réserver un accueil des plus froid possible et de les reconnaitre comme traitre de la République du Congo selon la constitution de mars 1992.

Notre association « Les amis de Lissouba », s'indigne de la haute trahison orchestrée par les proches et parents du président constitutionnel du Congo.

Nous allons dans les prochains jours porter cette affaire devant les tribunaux français afin que l'honneur de Pascal Lissouba, président constitutionnel du Congo soit réhabilité. Nous mettrons à la disposition des tribunaux, des informations essentielles sur le contrat de corruption orchestrée entre le clan Sassou, ses anciens camarades de l'upads et la famille de Lissouba.et demanderons une expertise sur l'état de santé du président Lissouba Patrimoine National qui prouvera qu'il n'est en rien responsable de cette situation.

Aux INITIATEURS DE L'EMBARQUEMENT DU PROFESSEUR Pascal Lissouba Président constitutionnel du Congo-Brazzaville , constitution voté à 97% par le peuple congolais, sachez que dans un laps de temps, vous paierez le prix de votre traitrise et de votre cupidité.

Association « Les Amis de Lissouba »

Le secrétaire général

Vincent Mayembo

Commenter cet article

kalye 28/05/2010 13:56



J'ai aimé cette photo, cela m'a rappelé de bons souvenirs. Ha, Lissouba!!!



Jules Makanga Mbaya 28/05/2010 13:54



heureusement qu'ils sont ratrapés par leur propre mensogne, ces amis de Lissouba, hostiles à toute bonne initiative de paix. C'est pour cela d'ailleurs que Moungounga est mort dans l'anonymat,
loin de son pays. Pourquoi doit-on vivre comme ça dans ce pays ? Il faut faire la paix, si madame Lissouba estime que son mari doit rentrer au pays, nous devons les soutenir, pourquoi cet ancien
président doit mourir à l'étranger. N'a-t-il pas de village ? A leur place, je n'oserai même plus faire un petit message à l'Internet : c'est la honte !



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents