Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Photo-Dzon.jpgQuelques leaders de l'opposition, dont le président  du Front des partis de l'opposition congolaise (FPOC), Clément Mierassa se sont retrouvés ce matin au parquet de Brazzaville où devrait avoir lieu le procès Mathias Dzon contre Banque des Etats de l'Afrique centrale (BEAC). Contre tout attente, les portes du palais du tribunal de grande instance de Brazzaville sont restées fermées jusqu'à 10h, comme par hasard...

Mierassa, Jean Kaba, Hervé Ambroise Malonga, Paul-Marie Pouele et bien d'autres responsables de l'opposition sont arrivés ce matin au tribunal pour soutenir leur collègue Dzon, soupçonné d'avoir longtemps puisé dans les caisses de la BEAC. N'aimant pas la saleté, Dzon avait saisi la justice pour que le droit soit correctement dit. Et ce matin, il était encore certainement très tôt, les portes de cette chambre de justice sont restées fermées jusqu'à 10h. Le platon ou l'agent de nettoyage se serait réveillé très en retard, peut-être. "Nous étions déjà en train de partir lorsqu'on nous a dit d'attendre encore un peu" à dit SEVERIN NEWS un des responsables de l'opposition présents au tribunal.Photo-dirigeants-du-Front.jpg


Depuis l'affaire du 15 juillet dans laquelle les leaders de l'opposition sont poursuivis pour "port illégal d'arme", tous viennent s'assister mutuellement au tribunal en cas de pépin. Pour eux, ces traques en justice sont préméditées dans le seul but de museler l'opposition.


Mais, cette fois, c'est Dzon qui saisit le juge pour demander justice. Il se défend depuis quelque temps devant les journalistes de n'avoir jamais pris un seul sou de la BEAC. A l'époque où Dzon a géré cette institution financière, les enquêtes et les audits ont révélé bien après des détournements importants d'argent. Plusieurs voix s'étant alors levées à Brazzaville, pas nécessairement celles des spécialistes de la finance mais plus des politiciens, disant que Dzon serait compromis dans cette affaire de détournements de fonds. Et de sorte que lui aussi, accusant les autres des voleurs, il en serait un qui se cache, du fait qu'il ne soit plus aux affaires.

Tag(s) : #Economie
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :