Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Plus de peur que de mal pour la communauté des réfugiés de la RDC qui campent depuis quelques semaines à Brazzaville, près de l'hôtel le Boulevard et de l'ambassade de l Libye au Congo. En effet, Gordon Ndeta qui a été interpellé ce samedi matin par le Général Jean François Ndendguet, directeur général de la police nationale du Congo-Brazzaville, a été relâché quelques heures après, suite à la vive protestation opposée par ces réfugiés. D'après les explications fournies par Me Mbiye wa Mbiye, sage de ce groupe de réfugiés, les autorités policières de Brazzaville, on reprochait à ce réfugié, tout comme aux autres membres de cette communauté de quelque 700 familles de réfugiés, de semer le trouble à l'ordre public, car ce ne seraient que des réfugiés économiques, en quête du mieux-être. Mais, après avoir vérifié la situation, le réfugié a été relâché, les autorités de la police brazzavilloise promettant de s'occuper particulièrement de ce dossier des réfugiés auprès du HCR. "En fait, ce n'était pas grave, le Général et ses homme faisaient le sport. En passant par là, il fut surpris de voir un attroupement en plein centre ville. S'approchant pour se renseigner, il trouve un homme, qui lui parlait avec arrogance. Les éléments n'ont pas hésité de le prendre", a expliqué aux réfugiés, un des collaborateurs du Général Ndenguet.

Tag(s) : #Droits Humains
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :