Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le ministre d'Etat, directeur de cabinet  du chef de l'Etat (même si son nom n'est pas sur la liste des 37), Firmin Ayessa, ici sur notre photo, a lu hier soir la liste des 37 personnes qui composent le nouveau gouvernement du Congo. Premier gouvernement du Chemin d'avenir, constitué deux mois après la réélection du président Denis Sassou Nguesso, cette équipe, dont voici l'intégralité, se chargera de résoudre les problèmes socio-économiques des Congolais, nageant  tous ou presque dans une extrâme pauvreté :

 

 "Voici le décret N° 2009-315 du 15 septembre, portant nomination des membres du gouvernement congolais :

 

Article premier : Sont nommés membres du gouvernement :

  1. Ministre d’Etat, coordonnateur du pôle des infrastructures de base, ministre des transports, de l’aviation civile et de la marine marchande : Isidore Mvouba
  2. Ministre d’Eta&t, coordonnateur du pôle économique,  ministre de l’économie, du plan, de l’aménagement du territoire et de l’intégration : Pierre Moussa
  3. Ministre d’Etat, coordonnateur du pôle de la souveraineté, garde des sceaux, ministre de la justice et des droits humains : Aimé Emmanuel Yoka
  4. Ministre d’Etat, coordonnateur du pôle socio-culturel, ministre du travail et de la sécurité sociale : Florent Tsiba
  5. Ministre d’Etat, ministre du développement industriel et de la promotion du secteur privé : Rodolphe Adada
  6. Ministre des finances, du budget et du portefeuille public : Gilbert Ondongo
  7. Ministre des affaires étrangères et de la coopération : Basile Ikouebe
  8. Ministre de l’intérieur et de la décentralisation : Ryamond Zéphyrin Mboulou
  9. Ministre des mines et de la géologie : Pierre Oba
  10. Ministre du développement durable, de l’économie forestière et de l’environnement : HYenri Djombo
  11. Ministre de la fonction publique et de la réforme de l’Etat : Guy Brice Parfait Kolelas
  12. Ministre de l’équipement et des travaux publics : Emile Ouosso
  13. Ministre de la construction, de l’urbanisme et de l’habitat : Claude Alphonse Silou
  14. Ministre de l’agriculture et de l’élevage : Rigobert Maboundou
  15. Ministre à la présidence, chargé de la défense nationale, Charles Zacharie Bowao
  16. Ministre des petites et moyennes entreprises et de l’artisanat : Yvonne Adélaïde Mougany
  17. Ministre du commerce et des approvisionnements : Claudine Munari
  18. Ministre de l’enseignement technique, professionnel, de la formation qualifiante et de l’emploi : André Okombi Salissa
  19. Ministre de l’enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation : Rosalie Kama Niamayoua
  20. Ministre de l’enseignement supérieur : Ange Antoine Abena
  21. ministre de la pêche et de l’aquaculture : Hellot Mampouya Matson
  22. Ministre de la santé et de la population : Georges Moyen
  23. Ministre de l’énergie et de l’hydraulique : Bruno Jean Richard Itoua
  24. Ministre des hydrocarbures : André Raphaël Loemba
  25. Ministre de la recherche scientifique : Henri Ossebi
  26. Ministre de la culture et des arts : Jean Claude Gakosso
  27. Ministre des affaires sociales, de l’action humanitaires et de la solidarité : Emilienne Raoul
  28. Ministre des sports et de l’éducation sportive : Jacques Yvon Ndolou
  29. Ministre à la présidence chargé des zones économiques spéciales : Alain Akouala Atipault
  30. Ministre des postes, des télécommunications et des nouvelles technologies de la communication : Thierry Moungalla
  31. Ministre de l’industrie touristique et des loisirs : Mathieu Martial Kani
  32. Ministre des affaires foncières et du domaine public : Pierre Mabiala
  33. Ministre de la communication et des relations avec le parlement : Bienvenu Okiemy
  34. Ministre de la promotion de la femme et de l’intégration de la femme au développement : Jeanna Françoise Leckomba Loumeto-Pombo
  35. Ministre de l’éducation civique et de la jeunesse : Zacharie Kimpomi
  36. Ministre délégue chargé de la marine marchande : Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou
  37. Ministre délégué chargé de l’aménagement du territoire et de l’intégration : Josué Ngouonimba

 

 

Article 2 : Le présent décret qui abroge toutes dispositions antérieures contraires et qui prend effet à compter de sa date de signature, sera enregistré, inséré au Journal Officiel et communiqué partout où besoin sera.

 

                                                                                                                Fait à Brazzaville, le 15 septembre 2009.

 

                                                                                                                                       Denis Sassou Nguesso.-

Tag(s) : #Politique
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :