Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


Dr Moumbouli entrevoit de possibles cas de grippe porcine au Congo en septembre

Publié par Arsène SEVERIN sur 31 Août 2009, 11:11am

Catégories : #Santé

 

Ce n’est pas n’importe qui qui le dit à SEVENRIN NEWS. Il s’agit bien du directeur de la recherche au laboratoire national et de santé publique, le docteur Jean Vivien Moumbouli qui  alerte les populations et les autorités. Ce n’est pas pour faire fuir les gens de Brazzaville, comme font les « politichiens » qu’il le dit, mais pour que les autorités prennent les mesures nécessaires pour qu’on sache comment y faire face. Déjà avec cette petite grippe « habituelle » qui a tué en début août huit personnes, on avait tous paniqué. Et quand ce serait elle-même, la AH1N1, c’est sûr qu’on va tous se pendre, avant de commencer à éternuer ou à tousser. C’est pourquoi le Dr Moumbouli nous demande de faire gaffe, le danger est en route.  

 

« Avec la peur de l’élection présidentielle, plusieurs familles sont allées en vacances en France, un pays fortement touché par cette grippe. En septembre, elles vont revenir à l’occasion de la rentrée scolaire. Il est fort probable que nous connaissions nos premiers cas de grippe porcine. En tout, je ne vois pas comment on s’en échappera », a alerté Dr Moumbouli.


« Le laboratoire national devra avoir annoncé au moins un cas de grippe AH1N1, sinon la surveillance est mal faite », a-t-il affirmé, ajoutant : « Il ne s’agit pas de paniquer, mais de se préparer ».


Il a expliqué que le Congo courait de gros risques à cette période, avec ses éternels et incontournables échanges avec la France. « Chaque semaines en effet, le pays accueille trois à quatre fois, une desserte de Air France, notamment dans les deux principales villes, Brazzaville et Pointe-Noire.


Hé, vous là, vous qui ne jurez que par Paris, ne nous ramenez pas la grippe ici, hien! Nous avons déjà trop de problèmes de paludisme et de Sida. Avec la terrible grippe, qui survivra ? Vous pensez qu’on a tous les liasses pour se soigner dans les grandes cliniques en Europe? Si vous savez déjà que vous êtes dedans, restez là-bas, ne nous revenez pas tioko tioko ici comme des poules mouillées ou des cochons pourris (veut dire mouiller en langues congolaises). Finissez tout là-bas, avant de reprendre l'avion.


En plus, il y a quelques semaines, la grande voisine du Congo, la République démocratique du Congo (RDC) a déjà connu un cas avéré de grippe porcine. Ce Zaïrois là aussi, on ne sait pas comment il a fait pour l’attraper. Comme ils ne restent jamais les fesses posées chez eux, c’est sûr qu’il était au Mexique, là où il y a source de cette grippe. Ha, pourtant n’y a pas de diamant là-bas, vous les Zaïrois!


Et c’est sans compter que tous les jours et à longueur de journée, des légions de Kinois, traversent en toute quiétude le majestueux fleuve Congo.


« Sinon nous ratons d’alerter un premier cas à cette période, alors on peut pousser un ouf de soulagement, parce que ça ne viendrait plus rapidement », a dit Dr Moumbouli.


« La menace telle que je l’annonce, si elle passe, ce serait une très bonne chose, car de nombreuses personnes, notamment les enfants de 5 à 20 ans, n’iront plus à l’école, terrassées par cette grippe, et des écoles risquent de fermer à ce moment. Dans nos familles, il est difficile de voir une personne dans une chambre, c’est toujours deux ou plus, une autre occasion favorable pour le développement de la grippe », a-t-il ajouté.


Selon Dr Moumbouli, la grippe AH1N 2009 (jamais vu auparavant), peut tuer entre 4 à 8 personnes dans les 1000 cas déclarés. En Afrique du sud, cette grippe a déjà fait six morts. Elle va probablement faire des victimes en Afrique centrale.

Cette grippe a fait son apparition en 1918 sur les soldats européens de la première guerre mondiale.


En début août, le Congo a mis en place des équipes de surveillance de grippe porcine. Un plan de riposte a même déjà été adopté par le gouvernement avec l’aide de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). « C’est grâce à ces équipes de surveillance que nous sommes en train de former que la grippe ordinaire, H3N2 a été détectée au nord du pays », a informé le directeur de la recherche au laboratoire national.


Cette grippe, dite saisonnière a fait huit morts dont quatre pygmées dans les départements de la Sangha et de la Cuvette. « Huit morts, c’est trop. Nous avons un taux de mortalité assez élevé pour une grippe. Et si jamais c’était la fameuse grippe porcine, ce serait très dangereux », s’est préoccupé Dr Moumbouli.


D’après certains médecins, la grippe reste une maladie très peu surveillée au Congo. On ne s’en occupe même pas. Les populations qui la contractent se soignent par des tisanes et autres décoctions. Très peu de protocoles dans les hôpitaux permettent de soigner normalement une grippe habituelle. Mais grâce à l’alerte de la grippe porcine, le personnel médical a été formé pour prendre en charge de façon conséquente les patients en état grippal.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents