Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


Un antonov 12 explose en plein vol aux environs de Brazzaville

Publié par Arsène SEVERIN sur 27 Août 2009, 15:02pm

Catégories : #Societé- Développement

Six personnes tuées dans ce crash

 Cinq Ukrainiens, tous membres de l’équipage et un Congolais (un certain Massamba) se passant pour un convoyeur de marchandises, ont péri mercredi vers 8h dans cet accident de l’Antonov 12. D’après les témoignages des populations du village Lukanga, à quelque 20 km au sud de Brazzaville, l’avion a pris feu en plein vol, alors qu’il amorçait son atterrissage à l’aéroport international de Maya Maya.

 

Les populations de Lukanga, habituées à voir des avions atterrir ou décoller sur leur tête, ont été surprises ce mercredi de voir une grosse boule de feu, telle une étoile filante, terminer sa course dans un ravin. Comme en pareilles circonstances, aucun élément à récupérer. Des six cadavres, il ne reste plus que de morceaux de viandes dispersée ça et là, ainsi que les cendres à la place des trois véhicules que convoyait Massamba !


C’est comme ça que ça se termine, poussière tu es, poussière tu retourneras., comme le montre notre photo. Sanctus !


Le ministre des transports et de l’aviation civile, Emile Ouosso, a fait observer à son point de presse une minute de silence pour ces défunts.

 

Cet Antonov 12 qui assurait la liaison entre Pointe-Noire, la capitale économique, et Brazzaville, transportait des véhicules et des cartons de boisson : tout a cramé dans l’incendie. L’avion appartenait à une compagnie privée, l’Aéro-frêt business.


Au Cours d’un point de presse animé mercredi à l’aéroport de Maya maya, le ministre Ouosso a annoncé l’ouverture d’une enquête par l’ANAC (Agence nationale de l’aviation civile) pour déterminer les circonstances de cet accident. Mais d’après une source proche de la compagnie aérienne, cet Antonov 12 est rentré d’une révision technique il y a à peine un mois.


Depuis 2007, le gouvernement congolais avait interdit le survol des avions  de type Antonov, transportant des passagers. Les quelques Antonovs encore en exploitation dans le pays servent au transport des marchandises, la compagnie de chemin de fer étant très défaillante. Mais, parfois, faute d’avion et de moyens, plusieurs clandestins voyagent à bord de ses avions entre Pointe-Noire et Brazzaville. Malgré le sévère contrôle de la police aux aéroports, plusieurs personnes, partant de Brazzaville, ont dû se rendre à bord de ces « cercueils volants » pour se mettre à l’abri d’éventuelles violences à Pointe-Noire, en juin et juillet derniers, par exemple.


Le Congo n’a pas connu de crash d’avion depuis de très très longues années. Cet accident d'avion est un premier incident de la sorte pour plusieurs Congolais. « On ne voit ça qu’à la télé, et dans les pays étrangers. Aujourd’hui nous avons su à quoi ressemble vraiment un accident d’avion », a réagi, la peur dans la ventre, une habitante de Lukanga.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents