Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


Poungui et Ngouelondele empêchés de quitter le pays !

Publié par Arsène SEVERIN sur 19 Août 2009, 19:32pm

Catégories : #Politique

On le croyait finalement parti pour la France lundi dernier. Non, Ange Edouard Poungui, ancien Premier ministre du Congo, vice-président de l’Union panafricaine pour la démocratie sociale (UPADS) dont il a été candidat rejeté de l’élection présidentielle de juillet dernier, est toujours à Brazzaville. Au cours de la counférence de presse tenue mercredi à Brazzaville par le Front des partis de l’opposition (FUPO), SEVERIN NEWS l’a rencontré, près des autres responsables politiques (regarder bien notre photo); Poungui a vivement réagi. D’après lui, il est quasiment « assigné à résidence ». Voici en intégralité du très court entretien de SEVERIN NEWS avec lui :



Est-ce qu’on vous a notifié le motif de votre interdiction de quitter le territoire national ?


Rien, rien, rien! Ils ne m’ont absolument rien dit pour m’empêcher de quitter le pays.


Vous auriez fait plusieurs tentatives, mais sans succès…


J’ai essayé le vendredi, le samedi, mais sans succès. Je n’ai pas pu voyager. Ça n’a pas du tout marché. Je suis pratiquement en résidence surveillée, assigné à la résidence…


Ça veut dire ?


Ça veut dire que je ne peux plus sortir du pays. Je ne sais pas si je suis suivi partout par des policiers, et comme je ne les connais pas… Mais je suis surveillé, j’en suis conscient.


Regrettez-vous cela ?


Quoi ? Lorsque votre sécurité est menacée ? Mais, je regrette vraiment, bien sûr, je le regrette. On n’est pas dans un Etat de droit, le je regrette.



 

 

Il faut signaler que l’ancien Premier ministre Poungui n’est pas seul dans cette gymnastique. Un autre responsable de l’opposition, le Général Emmanuel Ngouelondele Mongo, le père du maire de Brazzaville, Hugues Ngouelondele, lui-même gendre du président Denis Sassou Nguesso, a aussi été refusé d’embarquer lundi soir pour la France.


Son parti, le Parti pour l’alternance et la démocratie (PAD) a publié le 19 août à Brazzaville une déclaration dans laquelle il proteste vivement contre l’attitude des autorités. « Cette interdiction dont les motifs réels n’ont pas été notifiés à l’intéressé, semble s’appuyer sur une simple déclaration du porte-parole du gouvernement à RFI, qui faisait obligation- fait sans précédent dans l’histoire de notre pays- à tous les leaders politiques de participer à la célébration de la fête nationale du 15 août.


Dans cette déclarée signée du vice-président du PAD, Jean Félix Demba-Ntelo, le PAD « solidaire des autres partis du Front de l’opposition, ne se laissera pas intimidé par les basses manœuvres perpétrées et perpétuées par des individus nostalgiques d’une époque à jamais révolue ».

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents