Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


Thierry Moungalla lance CONGO TELECOM à la place de SOTELCO

Publié par Arsène SEVERIN sur 19 Août 2009, 11:01am

Catégories : #Economie

Sans même attendant le remaniement gouvernemental dont on sait pas encore par où l’ouragan va passer, le ministre des postes et télécommunications, Thierry Lézin Moungalla a lancé mardi la nouvelle société des télécommunications du Congo, CONGO TELECOM. Connue pour avoir pendant des années infligé un dur traitement à ses agents, mal payés et sans poste, cette mue des télécommunication sera-t-elle aujourd’hui à même de soulager ces milliers de travailleurs quasiment en pantalonnade ?

 

En tout cas, tout Congolais qui a eu cette information se posera cette question. Est-ce que c’est fini les problèmes avec les quelque 1.500 agents sans poste et mal payés de l’Ex-ONPT Nzete ya Mbongo ? On ne sait pas le dire pour l’instant.

 

A en croire son administrateur général, Akouala, cette nouvelle société veut mettre l’éponge sur toutes ces situations antérieures. CONGO TELECOM doit être une société qui va remettre tout le monde au travail, qui va mettre fin à des comportements déviants, longtemps constatés au niveau de ces travailleurs impayés et oisifs.

 

Pour le ministre Moungalla, cette nouvelle société obéit à la logique du Chemin d’avenir, le projet de société pour lequel le président Denis Sassou Nguesso a été réélu à une écrasante majorité en juillet dernier. En tout cas, l’homme ne manque pas une seule occasion, comme lors de la campagne électorale, de prêcher le Chemin d’avenir. Bon ! Voyons plutôt ce que ça va donner, car les travailleurs de cette société ont passé des moments difficiles, pleurant et galérant dans toutes les rues de Brazzaville. Nombreux sont morts des soucis, incapables de s’acheter un cachet de nivaquine de 500F CFA.

 

En effet, on se souvient encore des concerts de casseroles et de fourches organisés tout le temps à la place de la grande poste. Des femmes et des hommes d’un certain âge qui venaient y manifester pour réclamer leurs salaires, impayés depuis des dizaines de mois. Abandonnés à leur triste sort, ces travailleurs ont trimé dans les rues de la capitale, chassés à la fois par la nouvelle Société des postes du Congo (SOPECO), et la SOTELCO, où il n’y avait plus de places pour eux. Le groupe de Vivien Obanda, le vaillant syndicaliste de la poste et des télécom, n’a pas pour autant courbé l’échine, malgré des promesses les plus invraisemblables qui leur ont été faites par la Commission ad’hoc sur la trêve sociale que dirige le ministre du travail et de l’emploi, Gilbert Ondongo qui pourrait prendre l'économie et les finances du tout premier gouvernement du Chemin d'avenir.

 

Aujourd’hui, Moungalla vient rassurer sur la base du Chemin d’avenir. C’est une très bonne chose ! Bonne chance à la nouvelle société, c’est sûr que ce ne serait pas une autre SOTELCO qui fera vomir les travailleurs en activité, pour que ces derniers mettent sur pied un nouvel orchestre de casseroles et de fourches, de moins en moins visibles dans la ville, même pas devant le ministère de l’économie et de finances où les enseignants et autres décisionnaires de la Fonction publique venaient pleurer. Bon vent à vous !

Thierry Moungalla qu'on voit plus à la communication, voudrait, avant de s'en aller, laisser une bonne image aux postes et télécommunications.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents