Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


Alain Akouala et Lambert Mende d'accord pour faire la peau à RFI

Publié par Arsène SEVERIN sur 19 Août 2009, 10:03am

Catégories : #Droits Humains

Les ministres de la communication de la République du Congo, Alain Akouala Atipault et de la République démocratique du Congo (RDC), Lambert Mende Omalanga ont partagé mardi leurs mécontentements communs au sujet de  Radio France internationale (RFI), qu’ils estiment vilipender leurs autorités respectives. Les deux ministres ont bien serré les dents contre la « Radio Mundiale » dont les « préposés abusent de son notoriété pour déstabiliser les deux Congos », selon Mende Omalanga.

 

« Lissanga ya ba nganga » dirait le célèbre artiste musicien de la RDC, Rochereau Pascal Tabu Ley! Les deux ministres ont estimé que RFI passait son temps à critiquer, sans fondement, les autorités de Kinshasa et de Brazzaville. « Nous avons regardé ensemble, et nous continuons à discuter; nous ne permettrons plus à ces gens que nous avons accueillis chez nous et qui abusent de notre hospitalité », a fustigé Mende Omalanga , venu spécialement à Brazzaville pour obtenir le soutien de son homologue de Brazzaville pour faire la peau à RFI.

 

"Sentiments totalement partagés avec mon ami, le ministre Alain Akouala", a déclaré à la presse le ministre de la RDC, en présence de son homologue de Brazzaville qui aquiessait de la tête.


Pour la RDC, RFI essaie de déstabiliser les institutions de ce pays, et menace la défense nationale ainsi que sa sécurité intérieure. Les informations diffusées par cette radio ne sont pas de nature à consolider la paix. RFI est la bête à abattre sur l’ensemble de la RDC, afin de la museler totalement, s’il le faut.

 

Sans tarder, les autorités de Kinshasa ont procédé à la coupure du signal de cette radio. RFI qui émettait sur 105.00 FM à Kinshasa ne livre plus qu’un large blanc, plus rien, silence totale. Seuls dans ce combat, les Congolais de la RDC ont estimé qu’ils n’iraient pas loin, s’ils ne trouvent pas d’autres alliés dans la sous-région, tout aussi hostiles à ce genre de radio qui parlent trop, qui disent tout et qui embêtent.

 

Pour Brazzaville, RFI mène une campagne de vilipendage des autorités nationales. Lors de l’élection présidentielle en juillet dernier, RFI aurait attaqué sans pitié les autorités de Brazzaville, ne donnant la parole qu’aux opposants. D'ailleurs, Cathérine Nina, envoyée spéciale de la "Radio Mundial" a dû se sauver, quittant précipitemment la capitale congolaise où elle était couvrir ce scrutin présidentiel. Brazzaville avait même interpellé l’ambassadeur de France au Congo, Nicolas Normand, pour lui dire d’aller dire à RFI de faire attention. « Dans notre pays, la presse jouit d’une liberté », avait réagi, à demi-mots, le diplomate français, refusant de parler à la presse à sa sortie d'audience au ministère des affaires étrangères.

 

Brazzaville n’a pas, comme l’a fait Kinshasa, coupé le signal de RFI. Mais suite aux ciseaux passés sur la bande passante de RFI dans la capitale voisine, Brazzaville est aussi sous le silence. Le ministre Akouala a d’ailleurs averti qu’il allait poursuivre la discussion avec les Zaïrois pour voir comment, s’il le faut, fermer la bouche à ces détraqueurs, qui ne dorment pas, que critiquer Brazzaville. Ha, RFI, calmé nanu ba entrainements!

 

Brazzaville qui s’est retrouvé un matin sans fréquence de FRI, s’était employé à en trouver une autre en attendant de découvrir la main noire, la 93.50 FM au de 93.20FM. "RFI chez nous, c'est comme une Eglise, quand c'est dit par RFI, tout le monde croit", avait déclaré Martin Mberi, alors ministre de l'administration du territoire et de la décentralisation du président Pascal Lissouba, s'apprêtant à chasser Frédérique Jenot, correspondante à Brazzaville de la "Radio Mundial".

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents