Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


Les Talibans menacent d'exploser les bureaux de vote en Afghanistan !!!

Publié par Arsène SEVERIN sur 18 Août 2009, 12:04pm

Catégories : #International

Quoi de plus normal ! Ces jeunes étudiants mordants de la Charia et du Cora ont appelé les populations afghanes à rester chez elles jeudi que de sortir pour aller voter. Elles risquent en bravant ces gars des attentas terroristes avec le cachet particulier qu'on connaît de ces Talibans. Et pourtant, l'administration afghane, soutenue par la communauté internationale, la France et les Etats-Unis, notamment, appelle à un vote massif et sans équivoque ce 20 août. Et si les populations veulent que leurs bouts de chair aillent dans les urnes à la place des bulletins, il faut donc aller voter !

Pour plusieurs analystes, cette élection présidentielle représente un réel espoir pour les femmes et les enfants de l'Afghanistan, longtemps opprimés par les Talibans. Sur cette photo, (empruntée à notre consoeur l'AFP), ces femmes soutiennent le vote, quelles que soient les menaces des terrosristes refugiés dans les montagnes.

Sur les 17 millions d'inscrits, il y a environ cinq millions de femmes. Sur les 41 candidats en lice (et dire qu'on s'était étonné de voir qu'il y avait 13 candidats à Brazzaville !), deux fammes seulement veulent porter la voix de leurs consoeurs. C'est un courage à louer car pendant le règne de Talibans, la femme n'avait aucun droit, sinon cacher on visage et préparer le tchep au mouton à la maison.

Mais les Talibans ne sont pas à prendre pour de la blague ou de la merde. Attention ! Ils sont capables de s'exploser à tour de rôle pour empêcher, s'il le faut, cette élection. Ils l'ont déjà démontré à Kaboul, la capitale, où on les a vus se mettre en pièces de chair pour décourager les forces occidentales qui les combattent dans les montagnes dont ils ont seuls le secret de cachette.


Sur le terrain, rien n'est gagné d'avance. Le président Hamid Karzaï n'est lui-même crédité que de 45% des voix. Dans ces conditions on ne sait pas comment il va être brillament élu dès le premier tour, comme sous d'autres cieux. Avec cette kyrielle de candidats, on ne sait pas s'il n'en est pas fabriqué lui-même quelques-uns. Alors, on fait comme les autres, il suffit d'être élu, peu iumporte la manière!

La campagne électorale s'est achevée hier lundi. Encore un jour, et les bureaux de vote sont ouverts. On craint des attentats en cascade. Mais, apparemment, ces Afghans, hommes et femmes, sont habitués de ces explosions : ils n'ont pas peur. C'est différent chez nous, car des bombes lacrymogènes ont suffit pour voir les autorités du Congo courir comme des chasseurs au stade Alphonse Massamba Débat dimanche le 15 août dernier lors de la finale de la coupe du Congo, en quête d'un refuge.

On se souvient encore en 2007 comment Ban Ki-Moon, le secrétaire général des Nations Unies s'est applati au sol en pleine conférence de presse à Bagdad, en Irak, lorsque les mêmes gars (sinon presque) ont largué une bombe au coeur de la ville. C'était la fin la conférence de presse et retour manu militari sur New York, loin des conflits sauvages.

Au fait, que veulent-ils, ces Talibans, ces Moudjaidjines du peuple ? On ne sait pas vraiment. Ils disent que les étrangers ont envahi leur pays et que leurs compatriotes sont devenus des traites. Ha, les gars, comment ça! Maintenant que vous avez détruit ce pays dont l'opium est la principale ressource, qu'avez gagné ? Vos soeurs sont encore dans le carré des femmes les plus analphabètes du monde. Quel est ce dieu-là, fut-il le votre, qui permettra de traiter ainsi un être vivant . Chicoter les femmes devant leurs enfants, couper les mains des gamins quand ils ont volé un gâteau, crever l'oeil d'un obsédé sexuel qui s'épuise sur la femme de son frère : c'est le lot quotidien de ces gens. Il faut que cela s'arrête.

Les Talibans, si vous n'êtes pas d'accord avec l'ouverture au monde occidental comme l'a fait la Chine il y a un demi siècle, allez vivre tranquillement dans les montagnes et les grottes de Torabora. Mangez-y les serpents et les margouillats, mais laissez les gens calmes. Ne faites pas comme au Congo le pasteur Ntumi qui a fini par prendre une frange de la population en otage, et dès qu'il lance un appel au boycott, celui qui va voter sera bien bastonné avant de quiter le village de ses ancêtres.

Allez, Afghans voter dans la paix comme au Congo! Y a-t-il la-bàs aussi un apôtre de la paix ? Si oui, n'hésitez, voter pour lui jusqu'à 80%, comme plus de débats.



Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents