Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


5.000 militaires ont défilé samedi à Brazzaville

Publié par Arsène SEVERIN sur 16 Août 2009, 00:41am

Catégories : #Politique

 

A l’occasion de la 49e fête de l’indépendance du Congo célébrée ce samedi, un grand défilé militaire et civil a été organisé à Brazzaville au boulevard Alfred Raoul, connu anciennement comme Boulevard des armées. Sur le macadam, 5000 militaires, gendarmes et policiers confondus, ont largué les pas devant le commandant en chef des Forces armées congolaises (FAC), le président Denis Sassou Nguesso, et les populations de Brazzaville.

 

D’après le colonel Jean Aïve Allakoua, porte-parole de la police nationale, « toutes les dispositions ont été prises pour que tout ce qu’à l’armée en forces et en matériels soient effectivement présenté au grand public ».

 

Certains chefs d'Etat encore à Brazzaville ont également assisté à ce défilé. C'est le cas de Joseph Kabila de la RDC, Pedro Pires de Cap Vert, Pierre Nkuruziza du Burundi, Ifikiwe Powamba de la Namibie, François Bozize de la RCA, Thomas Boni Yayi du Benin, et le Premier ministre ivoirien Guillaume Soro sont restés à la tribune pour apprécier les soldats congolais.

Pendant les entraînements des FAC au boulevard des armées, des armes légères et lourdes étaient de temps à autre maniées. Elles seront donc présentées lors du défilé de ce matin, ainsi que l’armement lourd. Les FAC ont acquis ces dernières années, du nouveau matériel. A l’orée de l’élection présidentielle, l’opposition et les populations s’étaient inquiétées de l’achat fréquent des équipements militaires. En décembre 2008, certains partis de l’opposition avaient publié une longue déclaration dans laquelle ils dénonçaient l’achat des armes et autres matériels de guerre en catimini.

 

Mais, le président Sassou Nguesso savaient qu’il devait être réélu et donc devait présenter ces armes au grand public ce jour. Sinon, on ne pense pas qu’il les achetait pour faire la guerre aux Congolais ?

 

Le défilé de ce samedi a été dessiné en trois phases : un défilé pédestre qui met en exergue toutes les troupes de l’armée, de la police et de la gendarmerie.  Elles ont marché comme de bons militaires sur le macadam. Ensuite, il y a eu un défilé motorisé où les motoristes de la police, de la gendarmerie et de la garde présidentielle se sont exercé sur leurs engins, prenant de très grands risques en pivotant sur eux-mêmes. C’était à vivre absolument sur place.

 

Et, pour terminer, il y a eu le défilé aérien. Des hélicoptères de combats et de transport des troupes, ont sillonné le ciel brazzavillois, zigzaguant à gauche et à droite, en haut et en bas. Quelque six hélico, pour la plupart, les fameux MI 24 de fabrication russe ont jubilé dans le ciel.

 

En dehors du défilé militaire, les civils aussi marcheront sur le boulevard. Les travailleurs, les commerçants, les partis politiques et autres forces vives sont  tour à tour passés devant la tribune pour saluer les 49 ans du Congo.

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents