Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


Miguel Amado rappelé vite vite à Bruxelles ?

Publié par Arsène SEVERIN sur 24 Juillet 2009, 17:43pm

Catégories : #Politique

L'ambassadeur de l'Union européenne (UE), Miguel Amado aurait des démêlées avec les autorités congolaises depuis quelque temps. Ses prises de position et sa vision tranchantes sur l'organisation et la tenue de l'élection présidentielle du 12 juillet pourront lui coûter cher. D'après nos informations, le diplomate serait actuellement vite rappelé à Bruxelles, siège de l'UE.

A quelques jours près de la tenue du scrutin présidentiel, le diplomate européen a continué à crier à qui voulait l'entendre que ces élections étaient très mal organisées, le corps électoral peu maîtrisé. Il a d'ailleurs été le seul ambassadeur à avoir levé le doigt au cours de la réunion entre gouvernement et corps diplomatique accrédité à Brazzaville sur cette élection, pour mettre en doute la fiabilité du fichier électoral. Il avait, ce jour-là, mis en difficulté les représentants du gouvernement (Basile Ikouebe et Raymond Mboulou), en produisant différents chiffres du corps électoral.

Ses déclarations tonitruantes et fracassantes ont certainement largement contribué au refus de l'UE d'envoyer des observateurs à ce scrutin. Connu pour ses positions claires, parfois dénudées des manières diplomatiques, M. Amado a dû annuler en dernière minute une interview accordée à Cathérine Nina, envoyée spéciale de RFI à Brazzaville, "pour éviter de mettre l'huile sur le feu".

Ce revirement à 90° était dû à cause des réactions enregistrées le même jour  (11 juillet) à la suite de la publication d'une interview qu'il avait donnée à l'Agence France presse.

Deux députés français venus à leur propre chef à Brazzaville pour observer l'élection présidentielle avaient marqué leur indignation face au comprtement affiché par le diplomate de l'UE. Ils avaient promis, dans un communiqué publié à Brazzaville, de faire état de cette attitude "d'immixtion dans les affaires internes du Congo", au ministre français des affaires européenne.

C'est certainement cette affaire qui a valu à Miguel Amado un appel d'urgence à Bruxelles, et peut-être lui coûtera son poste. Enfin, s'il y tient vraiment !

Défenseur avéré des droits de l'homme et des libertés publiques, M. Amado n'est pas partisan de la démagogie. Partout  où il est passé, il a toujours dérrangé les régimes qui jouent avec les droits des peuples. Il a même été persona non grata au Mexique. Au Congo, les autorités ne le portaient plus, à cause de sa bouche (expression congolaise!). C'est en 2008 qu'il a présenté ses lettres de créances au président Denis Sassou Nguesso, alors qu'il s'appuyait sur une canne, à la suite d'un accident.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents