Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Cour constitutionnelle qui a reçu depuis plus d'une semaine les résultats de l'élection présidentielle du 12 juillet dernier qui a vu la victoire du président sortant, Denis Sassou Nguesso, avec 78,61% des suffrages exprimés se réunit ce samedi pour statuer. Comme l'exige la loi, ces résultats, encore provisoires, publiés par le gouvernement devraient être confirmés ou non par la Cour constitutionnelle.

Et demain  samedi à 9h, cette cour est covoquée en session publique. Contre toute vraisemblance, le sujet de cette réunion sera les résultats de l'élection présidentielle, et peut-être même les requêtes en annulation reçues par la cour de la part des candidats de l'opposition à ce scrutin.

On sait déjà que la Cour ne pourra pas remettre en cause ces résultats. Sa force et sa capacité d'action ne lui donnent pas encore ce pouvoir. Nommés par le président de la république, concerné en ce jour par cette élection, ces juges, pieds et mains liés, ne peuvent que confirmer les résultats publiés la semaine dernière par le ministre en charge des élections, Raymond Zéphyrin Mboulou qui a bien fait son travail.

D'après la loi congolaise, ce sont les résultats publiés par la Cour qui seront considérés comme définitifs. Sur ce point, on ne devait pas attendre de surprise, puisque partout dans le pays, les partisans du président Sassou Nguesso ont déjà organisé et vécu des fêtes à l'occasion de cette "brillante élection". Saper un tel élan de victoire, peut causer la mort de quelqu'un!

Mais, il y a aussi que cinq candidats de l'opposition ont saisi cette même cour pour annuler les résultats de ce vote. Il s'agit de Mathias Dzon, Clément Mierassa et de Ernest Bonaventure Mizidy Bavoueza, dont les recours en annulation ont été déposés par Me Ambroise Hervé Malonga. Guy Romain Kinfoussia et Jean François Tchibinda Kouangou ont eux-mêmes déposer leurs requêtes. Quant au sixième à mener le combat d'une annualtion de cette élection, Michel Marion Ehouango Mandzimba, il a refusé de saisir la cour, sachant que "celle-ci ne produira rien de bon".

Tag(s) : #Elections
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :