Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Depuis ce dimanche matin, le constat est le même : très peu de gens sortent pour aller voter à Brazzaville. Le vote est timide. Le gouvernement  affime par contre que les populations sont mobilisées pour aller voter, annonçant même que certains bureaux de vote ont fermé, tous les électeurs ayant voté.

Dans le centre de vote de Angola Libre  et de Kongo Dia Mukuba de Makélékélé à Brazzaville, les électeurs sont apparus très tôt pour vérifier leurs noms sur les listes électorales. Mais, les agents électoraux étaient encore affairés à nettoyer les salles de classe qui abritent ces bureaux. Le vote a demarré finalement avec plus d'une heure de retard. "Il faut reconnaître les fraîcheurs du matin, peu propices à la mobilisation des populations", a reconnu le ministre en charge des élections, Raymon Zéphyrin Mboulou.

"Mais les gens votent normalent. J'ai eu tous les préfets qui m'ont confirmé que tout se passe bien. Il y a même des bureaux qui ont déjà fermé, les 100% des électeurs ayant déjà voté", a-t-il poursuivi.

De nombreux observateurs nationux confirment cette situation de morosité. Pour l'Observatoire congolais des droits de l'Homme (OCDH), la participation timide des électeurs est très visible tant à Brazzaville que dans les départements où l'organisation a déployé des observateurs électoraux.

On signale, par ailleurs, le vote des adultes, mais avec des récépissés de demande de carte nationale d'identité, des actes de naissance. "A Massina, on vote sans cartes nationales d'identité, mais avec un ou deux témoins", témoigne un observateur local, déployé dans la partie sud de Brazzaville.

C'est à 11h que le président sortant, Denis Sassou Nguessi a voté à la commune de Ouenzé où il réside. Il était accompagné de son épouse, Mme Antoinette. Ses enfants également devaient y voter. Il a été salué par des dizaines de ses partisans. On note que c'est l'un des rares bureaux de vote où on a constaté une nette affluence des électeurs.

Un autre bureau de vote pris d'assaut par les électeurs, c'est celui de la gare centrale de Brazzaville où les observateurs signalent le vote des militaires. C'est dans ce bureau où a voté le ministre Mboulou. "Dans ce bureau, il n'y a que les militaires qui votent, et quelques rares civils", a délacré un observateur.

Le vote se déroule de façon générale dans le calme. Les candidats ne sont pas tous représentés dans les bureaux de vote. Cela est de la responsabilité de chaque candidat à les prendre en charge.

Les candidats Nick Fylla et Joseph Kignoumbi Kia Mboungou ont également voté à midi, alors que Jean Ebina devait voter à 13h.

L'après-midi reste donc très déterminant pour le reste du scrutin, notamment dans la mobilisation des électeurs.

Il y a deux jours, l'opposition avait appelé au boycott de cette élection. Apparemment le mouvement semble avoir été suivi. Mais, il faut aussi signaler que de nombreux Brazzavillois ont quitté la capitale ces dernières semaines, redoutant des violences liées à ce vote.
Tag(s) : #Elections
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :