Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quatre candidats de l'opposition congolaise, Guy Romain Kinfounsia, Mathias Dzon, Clément Mierassa et Bonaventure Bavoueza Mizidy ont appelé ce vendredi leurs partisans à ne pas voter dimanche prochain. Ils manifestent ainsi leur mécontentement face aux revendications irrésolues qu'ils ont posées avant d'aller dimanche à l'élection présidentielle.

 

Les quatre candidats ont par ailleurs précisé que leur candidature restaient en lice, mais que leurs partisans ne devaient pas aller voter. "Nous ne nous retirons pas, nos candidatures restent en instance jusqu'à ce qu'on trouve la nouvelle date de l'élection", a déclaré M. Dzon au cours d'un meeting au Centre sportif de Makélékélé qui a rassemblé quelque 6.000 personnes.


"Si nous nous retirons, il (le président sortant) sera très content. Non! Nos candidatures restent", a-t-il martelé, appelant les populations à rester chez elles le jour du vote.


Les jeunes venus à cette manifestation ont plutôt demandé que leurs leaders organisent une marche pacifique le jour même du vote pour se faire entendre. "Nous ne pouvons pas vous envoyer dans la rue pour mourir. Notre adversaire n'a pas de respect pour la vie humaine, il n'hésitera pas à vous faire du mal", a conseillé M.Dzon.


Ces candidats de l'opposition n'ont quasiment pas battu campagne pendant les deux semaines qui ont été données à chaque candidat pour convaincre, contestant régulièrement et de façon permanente des conditions de l élection peu rassurantes et loin d'être consensuelle.


A leurs côtés, deux autres ex-candidats déclarés, mais dont les dossiers avaient été jugés irrecevables par le juge constitutionnel : Ange Edouard Poungui de l'UPADS et  Rigober Ngouolali.

Tag(s) : #Elections
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :