Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Faisant le point à la presse ce jeudi, le ministre de l'administration du terrtoire et de la décentralisation, Raymond Zéphyrin Mboulou a déclaré que tout était "fin prêt" pour le dimanche 12 juillet, date de la tenue de l'élection présidentielle au Congo.  "A partir de demain (vendredi), les préparatifs sont terminés en ce qui nous concerne", a-t-il affirmé, sûr que "tout est fin prêt" pour le dimanche prochain.

Le ministre a par ailleurs annoncé que vendredi, le matériel électoral sera déployé dans les grandes villes du Congo  comme Brazzaville, Pointe-Noire, Dolisie. "Tout le matériel électoral ayant servi aux élections locales se trouve encore là", a-t-il expliqué, précisant qu'il manquait dans plusieurs bureaux de vote les lampes et l'encre indélébile, que le gouvernement se charge d'acheminer dès  vendredi.

M. Mboulou a informé la presse qu'il y aura 4850 bureaux de vote, contre 4.000 l'année dernière lors des élections locales. Ces bureaux seront installés, a-t-il poursuivi, dans les écoles publiques et privées, dans des centres hospitaliers et certains lieux tenus par des particuliers comme des bustrots.

A propos de ces lieux des particuliers, nombre de propriétaires réclament encore leurs dûs, non payés depuis les dernières élections, apres leur prestation.D'après le maire de la commune de Ouenzé à Brazzaville, Marcel Nganongo qui les a rencontrés la semaine derniière, ils ne sont pas prêts à céder leurs parcelles si l'Etat ne n'effaçait pas la première ardoise.

"En principe, il n'y aura pas de problèmes, tout le monde votera le 12 juillet, toutes les cartes d'électeur ont été éditées et distribuées", a indiqué M. Mboulou, qui déplore cependant le fait que "malheureusement, certains esprits malins rachètent ces cartes et se promènent avec. C'est une confiscation".

Le ministre indexe en fait les leaders de l'opposition qui exibent de milliers de cartes supposées établies pour les mineurs et les étrangers. Au cours de son meeting tenu mardi au stade Alphonse Massamba Débat de Brazzaville, le candidat de l'opposition Mathias Dzon avait montré aux populations des centaines de ces cartes, et même recueilli de dizaines d'autres, remises par ses partisans pendant ce rassemblement.

Pour le gouvernement, "tout est fin prêt". Un corps électoral de 2.200.000 électeurs a été défini, d'après le ministre en charge des élections.

Réagissant sur le climat de psychose qui emmaillotte les Brazzavillois qui fuient la ville dans tous les sens, le ministre Mboulou a positivé en disant que "c'était le moment des vacances, les populations peuvent voyager". Il a par ailleurs appelé les "populations à vaquer normalement à leurs occupations".

Sur le report de cette élection, réclamé à cor et à cri par cinq candidats de l'opposition, le membre du gouvernement a dit qu'il n'y aura pas report. "On n'a plus besoin de reporter l'élection, parce que nous sommes prêts. Reporter l'élection, c'est violer les textes réglémentaires. Ils sont 13 candidats, il n'y a que cinq qui réclament le report, le quorum n'est pas atteint", a lancé M. Mboulou.
Tag(s) : #Elections
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :