Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le président congolais Denis Sassou Nguesso du Congo-Brazzaville a inauguré le 13 mai 2009 à Owando à plus de 600 Km au nord de la capitale un stade de 13.307 places. Construit par une société chinoise, Zingwe technologie, ce stade est le deuxième du pays en nombre de places, après Alphonse Massamba-Débat de Brazzaville, comptant plus de 35.000 places.

Le tout nouveau stade a été débaptisé "Marien Ngouabi", du nom de l'ancien chef de l'Etat, assassiné au pouvoir en mars 1997. Il était originaire du district d'Owando. Ce stade a coûté plus de 13 milliards de F Cfa à l'Etat congolais, argent débloqué dans le cadre du processus de la municipalisation, enclenché dans le pays depuis 2004. La société chinois qui a réalisé l'ouvrage, a déjà perçu quelque 11 milliards de F CFa, a-t-on appris de la Délégation générale des grands travaux, structure de la présidence de la république qui suprevise ces travaux.
Entre 2007 et 2009, le gouvernement a inauguré trois stades dont un à Pointe-Noire (11.000 places) la capitale économique, et un autre à Dolisie avec 6.000 places dans le sud ouest du pays.
Lors de la préparation de la Coupe d'Afrique junior (CAN) 2007, le Congo-Brazzaville a réhabilité son plus vieux stade, Félix Eboué, du nom d'un des gouverneurs de l'Afrique équatoriale française (AEF) résidant à Brazzaville. Mais ce stade n'est pas souvent utlisé pour les grandes compétitions. Et dans le cadre de cette CAN, les travaux de réhabilitation du stade MAssamba-Débat ont été lancés. Ils n'ont pas encore pris fin jusqu'à ce jour. Mais le stade change sûrement de robe chaque jour.

Tag(s) : #sports
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :