Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sassou-campagne.jpg"Mes Chers Compatriotes,

Aujourd’hui, comme depuis toujours, le cycle immuable du temps poursuit sa marche irréversible. Dans quelques heures, une année connaîtra son terme et une nouvelle s’installera.

A l’occasion de celle-ci, je forme, de tout cœur, pour chacune et chacun de vous, mes meilleurs vœux de santé, de prospérité et de bonheur. Ces vœux, je vous les offre avec assurance et en toute confiance parce que notre pays se porte, chaque année, de mieux en mieux.

L’année qui s’achève a été pour le Congo une année fructueuse. Année de l’unité et de la concorde nationales, mises en exergue à la faveur de la célébration mémorable du cinquantenaire de l’indépendance et de la journée de la République, 2010 a vu notre effort collectif ouvrir une meilleure perspective nationale.

Je ne donnerai pour preuves que :

- la stabilité du pays combinée au règne de la paix et de la sécurité pour tous ;

- l’annulation d’une très importante part de la dette publique correspondant à la levée d’un verrou sur le chemin du développement ;

- l’amélioration de la situation économique avec un taux de croissance remarquable de plus de 10% ;

- la poursuite de grands travaux d’édification des infrastructures de base sur l’ensemble du pays ;

- le déblocage des situations des traitements des agents de l’Etat et l’adoption de nombreuses autres mesures sociales profitables à tous.

Dans l’écriture de l’histoire de notre pays, on retiendra sans doute 2010 comme une bonne année, une grande année qui a permis de poser les jalons pour l’exécution de notre ambitieux programme de développement national : « le Chemin d’avenir ».

Demain ce sera 2011, un autre temps qui s’offre à nous pour la mise en œuvre approfondie du Chemin d’avenir. Un autre temps que nous consacrerons entièrement à la marche résolue du Congo vers le progrès.

Le progrès, c’est l’eau potable pour tous, c’est l’électricité pour tous, c’est l’assurance de la bonne santé pour tous, c’est la bonne éducation pour tous, c’est le logement décent pour tous et c’est l’emploi pour tous ceux qui sont en âge de travailler.

En définitive, ce sont des besoins fondamentaux qui, pour être satisfaits, appellent de bonnes politiques économiques et sociales, mises en œuvre avec discipline, rigueur et dévouement.

Pour 2011, les politiques économiques et sociales sont élaborées et traduites dans la loi de finances que j’ai promulguée le 29 décembre dernier, après son adoption par l’Assemblée Nationale et le Sénat.

Conformément à ces politiques, nous avons approuvé, pour la première fois depuis l’indépendance, un budget d’investissement plus important que le budget de fonctionnement, afin de créer toutes les conditions favorables au développement durable de notre pays.

Je mentionnerai, sans être exhaustif, que les politiques économiques et sociales de 2011 mettent l’accent sur l’agriculture, sa mécanisation et sa structuration en une des bases de l’industrie, sur l’aménagement des voies de communication, sur les infrastructures de production et de distribution d’eau et d’électricité, sur la construction des écoles, des centres de santé et des logements sociaux, sur l’amélioration du pouvoir d’achat des ménages et des conditions de vie de l’ensemble de la population, sur la modernisation de la force publique.

Il reste à insister sur la discipline, la rigueur et le dévouement de ceux qui ont la charge d’appliquer ces politiques. Je ne dirai jamais assez que sans discipline, sans rigueur et sans dévouement au travail, il n’y a point de réussite ou de succès grandiose.

J’invite donc l’ensemble des agents de l’Etat et les autres acteurs socio-économiques à faire preuve de responsabilité, de bonne organisation et d’abnégation dans l’exercice de leurs fonctions. Le progrès, la modernisation et l’industrialisation de notre cher Congo en dépendent.

Notre engagement pour la paix et la sécurité totale doit rester inaltérable. La paix et la sécurité doivent être impérativement préservées et consolidées pour chacune et chacun de nous, pour l’ensemble de notre peuple. Pour que nous avancions dans tous les domaines du développement, pour que nous montions aux cimes du progrès et du bonheur, il nous faut primordialement la paix, la sécurité et la stabilité. C’est pour cela que nous ne laisserons personne nous ramener en arrière, dans les épreuves que nous avons difficilement surmontées après en avoir tant souffert.

Voilà, Mes Chers Compatriotes, les enjeux et les défis de 2011. Ils sont à notre portée malgré les difficultés et les obstacles qui ne manqueront pas. Il suffit que chacun apporte sa contribution à la cause commune ; il suffit que la solidarité collective porte l’action nationale à la hauteur de nos ambitions, de nos espérances et de notre volonté, pour que, comme tel est mon vœu ardent, l’année 2011 soit favorable pour le Congo et pour l’ensemble de notre peuple.

Bonne et heureuse année ! "

Tag(s) : #Politique
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :