Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


16.000 réfugiés de la RDC reçoivent de l'aide à Impfondo

Publié par Arsène SEVERIN sur 5 Novembre 2009, 10:20am

Catégories : #International

L'aide totale représente environ 20 millions de FCFA. Elle est essentiellement compsée de vivres et de médicaments. Remise au préfet de la Likouala, l'aide a été distribuée à quelque 16.000 réfugiés de la République démocratique du Congo (RDC), fuyant de violents conflits interethiniques dans le secteur de Dongo. La distrubution de ces deux tonnes de médicaments et de nourriture a eu lieu en présence de deux diplomates de la RDC en poste à Brazzaville.

Le don était afreté par le ministère congolais de l'action humanitaire qui travaille en collaboration avec le comité de crise que dirige le préfet de la Likouala, Gilbert Mondjo Bomondjo.

En une semaine, le nombre de ces réfugiés a augmenté, passant de 8.000 à 16.000 individus. Dès leur arrivée de l'autre côté du fleuve Oubangui, frontière naturelle entre les deux pays, ces réfugiés ont pris d'assaut des écoles et des hôpitaux, à tel point que les enfants autochtones ne peuvent plus aller à l'école, malgré la rentrée scolaire. Il y en a d'autres qui campent à la belle étoile, à la merci des moustiques et de dangereux reptiles, ainsi que des intemperies, notamment les pluies, dont c'est la pleine période.

D'après plusieurs estimations, de nombreux autres réfugiés vivraient dans des zones inaccéssibles, non loin du fleuve Oubangui. Officiellement, les autorités de Brazzaville considèrent quatre sites installés à Betou, à Boyele, à Dongou et à Impfondo, la capitale départementale de la Likouala.

En RDC, les autorités policières et militaires n'arrivent pas à mettre fin à ce conflit qui a déjà fait beaucoup de victimes. Une mission de la MONUC est arrivée hier mercredi à Gemena, et devrait rester dans la zone pour évaluer la situation.

A cause certainement des étangs de pêche, un féticheur et un ancien soldat de Jean Pierre Bemba ont instrumentalisé deux communautés entières, au point à les mettre à couteaux tirés. Redoutant de vives représailles comme en 2008 dans le Bas Congo oùl'arfmée avait fermement chicoté les adptes de Bundu Dia Kongo, les autorités provinciales préfèrent dialoguer avec ces "fous", que plutôt de voir leprésident Joseph Kabila envoyer ses militaires les mater.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents