Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


14 des nombreuses victimes du crash de Pointe-Noire ont été enterrées

Publié par Arsène SEVERIN sur 29 Mars 2011, 14:34pm

Catégories : #Societé- Développement

Quatorze des vingt trois corps reconnus officiellement par les autorités à la suite du crash de Pointe-Noire ont été enterrés lundi 28 mars au cimetière de Vindoulou dans la ville océane. Le restant des corps attend une identification par les parents, avant d’être inhumés.

Bien que la journée de lundi soit chômée et payée à Ponton La Belle, cette cérémonie inhumation des compatriotes a eu lieu dans l’anonymat total. Très peu de gens des autres localités ont su que c’était ce lundi que les victimes de l’accident de Pointe-Noire allaient être enterrées. Même après cette cérémonie, il y en a qui attendent toujours connaître la date de cette inhumation.

Comme à l'accoutumée, le boulevard Loango a, une fois de plus été prise d’assaut par quelques curieux, des officiels et des parents des disparus. 14 cercueils posés sur trois remorques ont été alignés pendant les discours, l'oraison funèbre et les témoignages. La cérémonie a duré deux heures, de 11h à 13h. Et puis le cortège s'est ébranlé sur le cimetière de Vindoulou, à quelques deux ou trois kilomètres de l'ancien cimetière de Mont Nkamba.

Et comme, il reste une poignée de cadavres non identifiés! On sait depuis la chute de cet avion, par une folle rumeur, que les pilotes auraient embarqué cinq clandestins, et peut-être, il s'agirait de nos gars qu'on ne reconnaît plus.

Ce n'est pas tout! Et nos gars de Fond Tiétié? Attention, n'oubliez pas ces gars, ils sont trois à être découvert dans les décombres de béton, de planches et de fer. Oui, les laveurs de Fond Tiétié avaient trouvé trois gars là, enfin, trois têtes, un deux pieds, et deux jambes avec un tronc.

Et si les parents des clandestins hésitent de se présenter pour ne pas essuyer toutes les railleries??? C'est la mauvaise idée que nous avons tous ingurgitée: lorsqu'on n'est clandestin, on est perdu!

Dans cas de l'avion, c'est différent! Ces clandestins ne pouvaient monter sans accord des pilotes. Il y a donc eu contrat entre les transporteurs et ces gens-là, car, nous présumons qu'un tel service ne peut être gratuit. La compagnie, TransAir Congo qui a transporté ces gars, est bien civilement responsable de la perte de nos compatriotes. Il n'y a pas à se cacher.

Par ailleurs, la compagnie d'assurance peut refuser d'indemniser les familles de ces clandestins morts. Oui, parce qu'à l'assurance, on n'a pas déclaré le transport de passagers, mais de marchandises. Si quelqu’un a perdu ses poules et moutons dans ce crash, il peut donc adresser sa plainte à la compagnie, ça sera réglé.

Et l'Etat? Pire, il est a la nœud coulant au cou. Les installations aéroportuaires sont censés être surveiller par les services de l'Etat, comment ces gens ont pu franchir la piste et monter dans l'avion, s'il n'y avait pas une complicité? Sinon alors l'Etat ne fait pas bien son boulot. N'importe qui peut alors grimper dans le ventre de l'oiseau et nous faire voler en éclats comme des plumes. Or, nous savons que l'Etat fait bien son boulot et sait continuellement à quel moment les gens -clandestins- passent à travers les mailles.

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents