Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


Mouambenga enverra ses 362 disciples observer l'élection présidentielle

Publié par Arsène SEVERIN sur 15 Mars 2016, 13:10pm

Catégories : #Mouanbenga, #Election présidentielle au Congo, #Congo-Brazzaville, #BrazzaPLUS, #Observation des élections à Brazzaville

@Marius Mouambenga
@Marius Mouambenga

Le Commissaire général du Comité de suivi de la Convention pour la paix au Congo, Marius Mouambenga va déployer 362 observateurs pour voir comment l’élection présidentielle de dimanche va se dérouler. Ces missionnaires bénéficient de l’argent de l’Etat pour faire leur observation. Ainsi comme Jésus-Christ avait envoyé ses 72 disciples, Marius Mouambenga enverra lui aussi ses 362 disciples, soit un peu plus de cinq fois que le Fils de Dieu.

C’est depuis quasiment 2002 que le Comité de suivi met en route des observateurs pendant les élections. Ils vont, ils mangent, ils boivent puis observent le scrutin. Et reviennent. Puis repartent. Leur rapport d’observation, souvent très peu médiatisé, n’intéresse pas le grand nombre de Congolais. Depuis les législatives de 2007 jusqu’au scrutin référendaire du 25 octobre 2015, le Comité de suivi ne fait presque pas de propositions pour faire avancer la gouvernance électorale dans le pays. Tout est bien et meilleur.

En 2007, ce sont les observateurs de la CEEAC ainsi que les journalistes qui disent que le scrutin législatif se déroule dans une vraie pagaille. Les disciplines de Mouambenga eux ne disent rien, plutôt, ne voient rien. Malgré les gros frais de mission alloués par le peuple, ces observateurs électoraux ne sentent pas la tache. Plus intéressés à ramener un souvenir à la maison, qu’à justifier les gros frais de mission. Certainement, à cause de la paix, ils sont obligés de temporiser, de clamer les ardeurs…

Le mandat des observateurs du Comité de suivi est très large, car ils participent au déroulement du vote, assistent au dépouillement puis prennent part aux compilations des résultats à des niveaux très élevés. Le commissaire général a même demandé à ses disciples de s’assurer que chaque délégué de candidat soit en possession, à la fin des votes, du procès-verbal de dépouillement. Bien que pour l’ensemble des Congolais cette institution ne pèse pas en matière d’élections, le Comité de suivi est toujours présent à toutes les consultations électorales. En réalité, c’est une bonne chose. Souvent, ses membres sont formés à des standards internationaux d’observation des scrutins. Donc savent ce qu’il faut faire.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents