Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


C'est parti pour 15 jours de campagne électorale!

Publié par Arsène SEVERIN sur 4 Mars 2016, 12:47pm

Catégories : #Elections, #Congo-Brazzaville, #Election présidentielle au Congo

C'est parti pour 15 jours de campagne électorale!
C'est parti pour 15 jours de campagne électorale!C'est parti pour 15 jours de campagne électorale!

Brazzaville s'est réveillée ce matin pavoisée de nouvelles couleurs, celles de bandéroles des candidats à l'élection présidentielle du 20 mars. Bien que ce début de campagne soit manifestement timide, plusieurs prétendants au poste de président de la république ont déjà annoncé les couleurs, en optant pour quelques actes de communication ce vendredi 4 mars.

Les grandes artères de la capitale sont pavoisées tôt ce matin de banderoles de candidats. Le candidat Denis Sassou N'Guesso, le président sortant, appuyé par de nombreux supporters voit déjà ses effigies occuper les points stratégiques de la ville comme le grand carrefour de Congo-Pharmacie, le rond-point de l'Institut français et le grand marché Total.

Le match est important et serré. Le rond-point Moungali est pris par le candidat Joseph Kignoumbi Kia Mboungou, qui va là pour la troisème fois à cette compétition depuis 2002. Mais toujours battu avec moins de 10%, toujours deuxième derrière le candidat Denis Sassou N'Guesso plebiscité à chaque consultation, entre 2002 et 2009.

La CODEHA de Guy Brice Parfait Kolelas a posé lui aussi une banderole en face de l'effigie de Sassou N'Guesso au centre-ville. Il énonce son programme basé sur le Revenu de solidarité active (RSA). Les autres candidats ne veulent pas courrir dès le premier jour. Les dépenses de cette campagne qui va durer 15 jours n'ont pas été plafonnées, contrairement aux conclusions du dialogue national de Sibiti de 2015. A ce qu'on dit, le président sortant doit avoir mobilisé des milliards de francs CFA dans la logistique de sa campagne qui devrait se faire à l'Américaine. Donc les candidats qui se hasarderont à louer les bus et les bicyclettes, djakartas et pirogues, pour aller battre campagne dans les dapartements ne seront pas surpris de boire la boire la poussière des Sassouites!

Le démarrage de cette campagne devrait se faire dans la douceur, de nombreux candidats ayant choisi d'aller demander la grâce du Seigneur Jésus-Christ. A la paroisse Saint-Esprit de Moungali, il était prévu que le candidat Jean Marie Michel Mokoko se joigne aux victimes et parents des victimes de l'Exploisiion du 4-mars, ainsi que le président de leur Collectif, John Washington Ebina, pour un recueillement. Mais sa convocation ce vendredi 10H aux services de police devrait perturber cette activité.

Pour sa part, Joseph Kingoumbi Kia Mboungou commence par une prière à la paroisse catholique de Saint François d'Assises, avant une marche de méditation qui s'échouera au marché plateau-ville. D'autres candidats devraient également se rendre à la paroisse Sainte Marie de Ouenze pour la prière.

Trois candidats ont choisi de lancer les hostilités hors de Brazzaville. Le président sortant lancera sa campagne samedi à Pointe-Noire où séjourne depuis jeudi. Michel Mboussi Ngouari dont les banderoles baignent le carrefour Chateau d'eau Ngangouoni démarrera lui à Mouyondzi, chez ses parents. Pascal Tsaty Mabiala de l'UPADS pourra faire le contraire en allant commencer à Ouesso, le principal pôle économique du nord du pays.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents