Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


Philia répond aux critiques des médias sur un mauvais contrat pétrolier avec CORAF

Publié par Arsène SEVERIN sur 26 Janvier 2016, 20:58pm

Catégories : #CORAF, #PHILIA, #Pétrole Congo, #Congo-Brazzaville, #Le Matin Dimanche, #Economie, #BrazzaPLUS

@Congolaise de raffinerie
@Congolaise de raffinerie

Suite à l’article publié dans Le Matin Dimanche et la Sonntagszeitung le 17 janvier 2016, Philia tient à préciser sa position à l’égard des allégations formulées à son encontre :

Comment Philia a réellement obtenu son contrat avec la CORAF?

Contrairement aux allégations des articles publiés dans Le Matin Dimanche et la Sonntagszeitung le 17 janvier 2016, Philia s’est vu attribuer un contrat d’enlèvement de résidu atmosphérique (RAT) après un appel d’offre international en bonne et due forme, pour une cargaison spot et ce sur la base du meilleur prix et de conditions contractuelles standard.

La CORAF a exercé son droit de signer un contrat à terme avec Philia à des conditions contractuelles et de prix plus favorables que ce que la CORAF avait obtenu auparavant auprès d’autres acheteurs. Selon le rapport ci-dessous, la CORAF décrit sa collaboration avec Philia comme un scénario « gagnant-gagnant » http://www.adiac-congo.com/print/content/petrole-la-coraf-engagee-dans-un-partenariat-gagnant-gagnant-avec-philia-sa-28566

L’allégation qui prétend que Philia a obtenu son contrat en payant une chambre d’hôtel est fausse.

Afin de compléter les informations sur les charges sociales de Philia :

De deux employés en novembre 2012 à plus de trente employés aujourd’hui au sein de Philia, l’augmentation du nombre d’employés et la pérennité des emplois démontrent clairement la régularité des paiements des cotisations sociales auprès des organismes concernés. Nous invitons expressément les auteurs de l’article à contacter directement les organismes compétents afin d’examiner si Philia est en règle avec ses contributions.

Revenant sur les prétendues créances de salaires et charges sociales estimées à CHF 600'000

Il peut être vérifié clairement le montant des contributions payées par la société Philia SA sur l’ensemble de sa masse salariale. A ce jour, Philia n’est redevable d’aucune créance envers ces organismes.

Si toutefois, comme toute société, Philia venait à être soumise à un contrôle, ce qui n’est pas le cas à ce jour, elle se tiendrait tout à fait à disposition des autorités pour fournir toute information nécessaire. Nous tenons à démentir avec force que la société Philia se retrouve en situation de salaires impayés.

La société Philia respectant et croyant fortement à l'Etat de droit a décidé de s’établir à Genève ; ce choix ayant été dicté par la stabilité politique, juridique, économique de ce pays ainsi que la bonne formation et l’expérience des employés dans les domaines d’activité de l’entreprise.

Enfin, soucieuse d'être en règle avec son environnement règlementaire de plus en plus complexe, Philia a fait réaliser un audit interne effectué par une société renommée, qui a contrôlé la conformité de ses activités. L’audit a été très positif. Philia confirme également être parfaitement en règle à ce jour avec ses obligations légales.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents