Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


Les assignés-à-résidence reviennent durcir le mouvement de l'opposition

Publié par Arsène SEVERIN sur 4 Novembre 2015, 20:06pm

Catégories : #IDC, #FROCAD, #Crise politique à Brazzaville, #Congo-Brazzaville, #Politique, #BrazzaPLUS

@Kolelas et Okombi encadrant Munari
@Kolelas et Okombi encadrant Munari

A peine le blocus de leur domicile levé, que les anciens ministre Guy Brice Parfait Kolelas et André Okombi Salissa, responsables de l'Initiative pour la démocratie au Congo (IDC) ont repris leurs activités politiques. Le 4 novembre à Diata au siège de l'UPADS, ils ont validé avec les Clément Mierassa, Pascal Tsaty Mabiala, Claudine Munari, René Serge Blanchard Oba ou Michel Mampouya, une déclaration pour durcir le mouvement de l'opposition, notamment en relançant le mot d'ordre de désobéissance civile.

Tout est reparti. Le retour de Kolelas et de Okombi Salissa a relancé l'aile dure de la plate-forme IDC-FROCAD. Une réunion de crise tenue mercredi à Diata a débouché sur un appel à la tempérance, mais surtout à annoncer des actions dures à réaliser. La désobéissance civile reste et demeure, selon Okombi Salissa qui tenait bien marquer son retour en soulignant à la presse ces propos.

Guy Romain Kinfounsia le porte-parole de la plate-forme a lu une déclaration, comme toujours un peu confuse, appelant les populations à attendre le programme qu'annonceront les leaders pour repartir dans les rues. Les cicatrices de la battue policière n'ont presque pas encore sécher. Les larmes aussi dues aux fumigènes coulent toujours. Les manifestations dureront le temps que durera la nouvelle république, a ironisé un jeune partisan de l'opposition.

Selon certaines indiscrétions, les opposants tiennent leur ligne et vont organiser leur mouvement. Dans un premier temps, un nettoyage a été fait au sein du mouvement. Désormais, Kinfounsia ne parlera que quand le collège de présidents lui donnerait l'aval.

Au lieu de la réunion, Paul Marie M'Pouele, ex-coordonnateur de FROCAD et Jean Baptiste Bouboutou, le porte parole de l'IDC, n'étaient pas présents. Même pas leur ombre. Mathias Dzon lui ne s'est même pas fait représenter, encore moins Marion Manzimba qui commence à prendre ses distances, estimant que les carottes sont bien cuites. Bien que le mouvement se rafistole in extremis, il faut redouter des aigris.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents