Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


L'opposition rassasiée abdique enfin!

Publié par Arsène SEVERIN sur 3 Novembre 2015, 12:59pm

Catégories : #IDC, #FROCAD, #Opposition congolaise, #Congo-Brazzaville, #Politique, #BrazzaPLUS

@Opposants membres de l'IDC
@Opposants membres de l'IDC

On n'a pas attendu longtemps. L'opposition, telle une sangsue, s'est rassasiée et a lâché prise, en "suspendant" ses activités de désobéissance civile qui ont coûté la vie à de nombreux compatriotes. A la limite, aventuriers et opportunistes, ces affamés qui se sont auto-proclamés opposants, n'avaient en réalité que besoin d'une perfusion alimentaire. Depuis le 30 octobre où ils ont mordu à l'appât, ils n'avancent plus que de volte-face en volte-face, presque acculés par de juteuses propositions... Au moins les populations se réjouissent de se débarrasser d'une bande d'errants politiques, obstacles à toute bonne activité socioéconomique dans le pays.

Allez, tous à la mangeoire! C'est en tout et pour tout l'issue d'une illusion créée par des politiciens revanchards et affamés qui tenaient à régler des comptes à Denis Sassou N'Guesso. Le jour où ils appellent, le 20 octobre, à la marche vers le boulevard Alfred Raoul, ils se cachent tous dans leur maison, livrant la population seule face à la force publique qui l'a sévèrement matée. Tous sauf Paulin Makaya qui a marché de Madibou à l'Angola Libre avec ses partisans. "On n'avait jamais programmé de marche, c'était un meeting", tente de justifier le 30 octobre Guy Romain Kinfounsia, porte-parole du FROCAD, recevant les journalistes chez lui.

Ce jour-là, plus d'un million de francs CFA sont mobilisés pour "s'occuper de la presse". Des journalistes arrivent même à bord d'un bus coaster au domicile de l'opposant. Virage à 90°, il parle d'une marche "comme mouvement d'un point A vers un point B", comme un enfant qui explique aux adultes la création du monde. Avant ces déclarations du 30 octobre annonçant l'annulation des manifestations du 31 octobre, les leaders de l'opposition ont eu une interminable réunion le jour même pour s'accorder sur ce qu'il fallait dire.

Guy-Romain Kinfounsia n'avait presque pas appelé la presse chez lui. Un officier de police s'en est entièrement occupé. Lui n'a eu que sa bouche pour prononcer les mots déjà préparés. Quelques jours après, donc le 2 novembre, même scénario, et cette fois c'est Jean-Baptiste Bouboutou, un autre porte-parole, celui-ci de l'IDC, s'exprimant comme Kinfounsia au nom de l'IDC-FROCAD, annonce le virage à 180°. Tous les actes de terrorisme et de sabotage contre la vie des citoyens, et contre leurs biens sont suspendus. Ha, Dieu merci! Ceci, arguent-ils, dans le "souci d'apaisement". Qui a écrit le texte lu à la presse par ce juriste porte-parole de l'IDC? Une chose est vraie, notre officier de police avait toujours une longueur d'avance pour appeler les journalistes à aller enregistrer la déclaration.

Si l'IDC et le FROCAD disent avoir suspendu leurs manifestations pour entamer des négociations tel que le souhaite la communauté internationale, c'est bien juste qu'ils soient aussi engagés à ficher complètement la paix à cette population qui n'a toujours eu qu'un seul rêve : se lever le matin, aller chercher, s'occuper des enfants et d'elle-même. Les vendeurs d'illusions et de vent, c'est parfois bien en démocratie à l'Africaine, mais c'est nuisible pour des populations naïves et désabusées, pauvres et misérables qui vivent au jour le jour.

Que les négociations s'ouvrent même ce soir, s'il le faut, pour le partage du gâteau, le FROCAD et l'IDC ayant choisi de briser le pays pour cette affaire de constitution qui va devoir les régir quand ils prendront tous des postes "d'apaisement" et d'unité nationale. Réagissant violemment à tout ce spectacle, un citoyen n'a pas hésité de dire à BrazzaPLUS ; "La politique du vendre se nourrit du sang, des volte-face et de l'hypocrisie. Et le dindon de la farce dans tout ça c'est le peuple, pourtant innocent".

Les déclarations de l'IDC-FROCAD n'ont jamais fait l'unanimité au sein de la plate-forme. Jean Ngouabi, Mathias Dzon et bien d'autres menacent de quitter le navire, alors que André Okombi Salissa, des mouvements sociaux, et leurs alliés tiennent au programme des manifestations. La vérité c'est qu'ils étaient trop nombreux, affamés et rassasiés, riches et pauvres, bègues et bons parleurs dans un même panier, pour, semble-t-il, mener la lutte. Kiekiekikiekiekie!

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents