Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


A la découverte du site Bimbia au Cameroun

Publié par Arsène SEVERIN sur 7 Novembre 2015, 12:32pm

Catégories : #Simon Mbelek, #Bimbia Cameroun, #Cameroun, #Limbé, #Congo-Brazzaville, #BrazzaPLUS

A la découverte du site Bimbia au Cameroun

Découvert en 1987, le site Bimbia sur les rivages de l’Atlantique, non loin de Limbé, reste peu connu des Camerounais et ce malgré son intérêt historique.

Il est encore submergé par une haute végétation et les bâtisses sont en ruine mais aujourd’hui l’heure de sa valorisation a sonné. Une importante contribution financière de la part du bureau pour les affaires éducatives et culturelles du Département d’Etat américain devrait permettre la revalorisation du site.

Et en raison de son histoire, Bimbia fait partie des 114 sites africains recensés en 2014 pour intégrer le patrimoine historique de l’UNESCO. Et pour cause : la forêt de Bimbia Banadikombo conserve des vestiges de la traite négrière découverts il y a une vingtaine d’années, lors de travaux de terrassement du site de l’église historique. Considérée comme la “Gorée” du Cameroun, Bimba se trouve au bord de l’Atlantique dans la région sud-ouest du Pays. Selon la légende, elle était la capitale d’un état indépendant peuplé par l’ethnie Isubu.

Plus de 8.000 Afro-américains auraient identifié leur origine camerounaise et leurs ancêtres esclaves seraient vraisemblablement partis du port de Bimbia. Parmi eux, selon la presse, il y a le fameux producteur de musique Quincy Jones et l’ancienne secrétaire d’État Condoleezza Rice.

Pour accèder au site, il faut remonter la rive de Limbe pour ensuite parcourir en voiture 12 km de piste rocailleuse et enfin continuer à pied environ 3 km en suivant le même chemin emprunté un temps par les esclaves. Et enfouies au sein d’une dense forêt, surgissent les premières ruines. On découvre ainsi des vieux ustensiles dont se servaient les marchands d’esclaves, de lourdes chaînes près de deux mètres de long. On peut ainsi imaginer les atroces souffrances qu’enduraient les personnes enchaînées.

Pour découvrir Bimbia, prévoyez un court séjour dans le Limbe, vous avez la possibilité de réserver dans un des 20 établissements de la ville, présents également sur le site africain de réservation d’hôtels en ligne, www.Jovago.com.

Avec Simon Mbelek

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents