Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BrazzaPLUS

BrazzaPLUS

Actualité du Congo-Brazzaville. Le Blog de Arsène SEVERIN spécialisé dans l'information générale, l'analyse et la critique sur les événements au Congo-Brazzaville, en Afrique et dans le Monde. Souvent avec grand humour!


Six manifestants anti-référendum arrêtés à Brazzaville

Publié par Arsène SEVERIN sur 9 Octobre 2015, 19:04pm

Catégories : #Référendum Congo-Brazzaville, #Manifestation à Brazzaville, #Arrestations à Brazzaville, #Congo-Brazzaville, #Brazzaville, #Politique, #BrazzaPLUS

@Archives-Manifestation du 27 Septembre à Brazzaville
@Archives-Manifestation du 27 Septembre à Brazzaville

Six personnes, toutes des hommes, ont été arrêtées le 9 octobre à Brazzaville alors qu'elles tentaient de joindre la place de la République, couramment appelée rond-point CCF. Ces jeunes sont actuellement détenus au Commissariat central de Brazzaville pour "Nécessité d'enquête", a-t-on appris des sources proches des organisations de la société civile.

Les détenus participaient à une marche contre le référendum constitutionnel que les autorités entendent organiser le 25 octobre prochain. La marche avait démarré dans la fièvre au rond-point Makélékélé, suivant le marché Commission, le centre hospitalier de Bissita et devrait s'échouer à la place de la République. Elle était organisée par quatre mouvements citoyens, à savoir Ras-le-Bol, Amicale, Mouvement des jeunes pour le changement, Les Voix du peuple. D'après les témoins, il s'agit bien des chefs de file qui ont été pris par la police vers 15 heures.

Les gendarmes, en alerte depuis quelque temps à Brazzaville, avaient déjà pris position à la hauteur de la région de la gendarmerie de Brazzaville, face lycée Pierre Savorgnan De Brazza. Alors que les manifestants, une centaine selon les témoins, débouchaient sur l'avenue de l'OUA, ils ont été cueillis par des gendarmes, renforcés par les policiers. Echange de paroles...tirs de bombe lacrymogène,...patati patata..., arrestations et le tout était joué.

Les forces de l'ordre ont réussi à disperser les jeunes qui manifestaient, alors qu'à la dernière minute, le coordonnateur national d'un autre mouvement citoyen Sauvons le Congo, Paul Marie Mpouele, appelait les jeunes à rentrer chez eux, et que la marche était terminée.

Les six personnes passeront leur première nuit au commissariat centrale pour "Nécessité d'enquête". Pour l'heure, aucune charge n'a été retenue contre elles, et elles devraient attendre impatiemment la notification de l'infraction dont elle serait coupable. La police et la gendarmerie empêchent depuis un moment des attroupements dans les quartiers de la capitale, patrouillant de recoin en recoin, certainement pour s'assurer que la mesure est bien respectée par les populations. Les parents sont toutes fois appelés à retenir leurs gosses à la maison.

Le 9 octobre marquait l'ouverture de la campagne référendaire au Congo. Les dirigeants de l'opposition appellent à faire barrage contre le projet de nouvelle constitution. Ces leaders devraient tenir des rassemblements dans plusieurs quartiers de Brazzaville dont Guy Brice Parfait Kolelas à Bacongo sur le terrain Hugos, juste derrière la faculté de Droit.

Ce samedi après-midi, les partisans du référendum, notamment les forces acquises au "Consensus de Sibiti 2015" tiendront "un méga meeting" pour "expliquer au peuple l'intérêt d'aller voter OUI le 25 octobre. Actuellement, des préparatifs en vue d'une grande mobilisation ont lieu à Brazzaville. Et les banderoles pavoisent abondamment les grandes artères et les ruelles de Brazzaville.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents